Homela deuxLe ministre de l'intérieur écourte sa visite à Béchar: Les Bécharois refusent...

Le ministre de l’intérieur écourte sa visite à Béchar: Les Bécharois refusent de légitimer le Gouvernement bedoui

Face à l’opposition des populations de la wilaya de Béchar contre sa visite, le ministre de l’intérieur Salaheddine Dahmoune a été contraint d’écourter sa première sortie de terrain.

En effet, selon la chaîne Dzaïr News, la délégation ministérielle composée de trois ministres de l’intérieur, des ressources en eau et de l’habitat, a été écourtée la visite entamée depuis samedi matin et qui devait se poursuivre ce dimanche 14 avril 2019.

Malgré l’important dispositif sécuritaire déployé depuis samedi matin, la forte mobilisation des citoyens ayant perturbé le premier jour de visite, sont sortis aujourd’hui pour s’opposer à la visite des ministre qui font partie d’un gouvernement qu’il qualifient d’illégitime et qu’il refusent de légitimer.

Les forces anti-émeutes ont chargé par moment les manifestants en utilisant les canons à eau, mais, ces derniers ne répondaient et scandaient « silmya silmya » (pacifique pacifique).

« C’est un rassemblement contre la visite de la délégation ministérielle », a déclaré un citoyen au micro de Dzaïr TV. « Nous refusons catégoriquement ce Gouvernement nommé par des forces non-constitutionnelles », a lancé un autre.

Un autre citoyens a accusé les ministres qui se sont rendus à Béchar d’avoir inauguré des projets qui ont été déjà inaugurés et qui ont un but purement politique. « Nous refusons que ce gouvernement soit légitimé par la wilaya de Béchar », a expliqué un citoyen en colère.

Bien que, le ministre de l’intérieur, en marge du premier jour de visite n’a pas manqué d’adresser un message aux Algériens rappelant, en premier, que le gouvernement en place est une équipe transitoire dont les prérogatives se limitent uniquement à la gestion des affaires courantes. Mais cela n’a pas eu d’écho chez bécharois en premier lieu, et les citoyens des autres wilayas.

La radio publique chaîne III a décrit dans son compte rendu du premier jour de visite de cette délégation, une sortie s’est déroulait sous haute tension et le Gouvernement de Bedoui contesté. « Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales du gouvernement Bedoui a fait ce déplacement sous une immense escorte sécuritaire vu le contexte sensible d’un gouvernement contesté. La délégation ministérielle a été accueillie dans un climat tendu lors de cette escale par de nombreux Bécharois en colère », a rapporté la chaîne de radio francophone.

De son côté, l’agence officielle a constaté que « cette délégation a été toutefois chahutée par des groupes de jeunes présents au niveau des sites ciblés par la visite pour signifier, en déployant de larges banderoles, leur « refus catégorique » de la présence des membres du gouvernement dont « ils ne reconnaissent pas la légitimé ».

Et selon la chaîne Dzair News, la délégation ministérielle a été littéralement chassée par les manifestants qui ont coupé la route. Les trois ministres ont annulé leur visite.

Toutefois, la délégation ministérielle a pu sillonner la ville de Béchar, en inaugurant un centre anti-cancer, l’inspection d’un projet de transfert d’eau de la zone de Boussir située au nord de la wilaya, le lancement d’une piscine, un centre de formation professionnelle ainsi qu’un établissement hôtelier « Grouz Hôtel » relevant du secteur privé.

Ainsi, contrairement aux précédentes visites des ministres dans les différentes wilayas, durant lesquelles, les représentant du Gouvernement étaient bien accueillies par les populations locales, qui trouvaient l’occasion d’exposer leurs préoccupations. Cette fois, la donne a changé. Les populations ont complètement rejeté les ministres du Gouvernement Bedoui, contesté par le peuple, depuis sa nomination le 11 mars dernier par le président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine