HomeActualitéBoudant la réunion du parlement: l’opposition rejette l'option Bensalah

Boudant la réunion du parlement: l’opposition rejette l’option Bensalah

La réunion du parlement qui sera tenue demain mardi au palais des nations pour affirmer la vacance du poste du président de la République, se tiendra sans les députés de l’opposition qui ont décidé de bouder cette rencontre.

Lakhdar Benkhellaf, député de Front pour la justice et le développement (FJD)  a indiqué que « cette réunion est formelle, et il n’y a pas besoin d’un nombre précis de députés qui doivent assister ». Selon lui, la vacance du poste est déjà prouvée par le conseil constitutionnel lorsqu’il s’est réuni suite à la réception de la démission de la part du président de la République. De ce fait, le PJD a décidé de « ne pas assister à cette réunion » surtout si elle sera présidé par le président de Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah ou bien Mouad Boucahreb a-t-il ajouté.

Le MSP de sa part a annoncé qu’il va boycotter la réunion du Parlement. Selon le parti, une présence à cette réunion équivaudrait à confirmer Bensalah comme président par intérim.

Amine Asmani,  président du groupe des indépendant a indiqué que ce n’est pas cette réunion qui va officialiser la vacance du poste, « le président a démissionné et cette plénière n’est qu’une procédure dans l’article 102 de la constitution ». Lui aussi refuse que  Bensalah accédé au poste de chef de l’Etat, « le peuple a parlé et il faut respecter son avis ».

Pour sa part, El Hadj Balghouti, du Front EL Moustakbel  a indiqué que «nous avons besoin d’une personne crédible qui peut gérer cette période de transition, et Bensalah ou Bouchareb ne peuvent pas accomplir cette mission».

Par ailleurs, les députés du parti du PT ne prendront pas part aussi car le parti a décidé de retirer ces représentants de a chambre basse du parlement. Même cas pour les représentants du Rassemblement  pour la culture et la démocratie, (RCD), qui a lui aussi s’est retiré de toutes les activités  au niveau de l’APN.  Le FFS quand à lui, cela fait longtemps qu’il a arrêté ses activité au niveau des deux chambres, le FFS a qualifié, en outre, la convocation des deux chambres du Parlement de «vaine tentative de reconduire les responsables du régime, afin de le, pérenniser, de le renforcer et de le consolider».

Toutefois, il est attendu que certains députés du FLN voir même du RND ne seront pas présents à la rencontre, suite aux différents conflits que connaissent actuellement ces deux partis proches  du pouvoir.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine