Marché des assurances: Une hausse de plus de 2% enregistrée en 2018

marché national des assurances

Les réalisations du marché des assurances, au 31 décembre 2018, toutes activités confondues, s’élèvent à 142,6 milliards de DA, enregistrant, ainsi, une hausse de 2,2% comparativement au à 2017, selon la dernière note de conjoncture du conseil national des assurances (CNA).

Le total des règlements opérés par l’ensemble des sociétés d’assurances s’établit, au 31 décembre 2018, à 67,4 milliards de DA contre 66,9 milliards de DA au titre de la même période de l’année précédente, marquant ainsi une faible hausse de 0,8%. Le stock des sinistres à payer, à fin 2018, s’élève à plus de 78 milliards de DA, en régression de 0,9% par rapport au 31 décembre 2017. La cadence de règlement des sinistres atteint, au 31/12/2018, un taux de 46,3%.

Par type d’assurance, le chiffre d’affaires réalisé par les assurances de dommages est de l’ordre de plus de 126 milliards de DA, soit un accroissement de 3,2% comparativement au 31/12/2017 et une part de marché de 88,4%.

Pour la branche automobile, un accroissement de 5,2% a été enregistré. Avec 54,7% de parts de marché, l’assurance « automobile » enregistre un chiffre d’affaires de 68,9 milliards de DA, soit une hausse de 5,2% comparativement à l’année 2017. Avec un chiffre d’affaires de 14,6 milliards de DA, les risques obligatoires marquent une augmentation de 9,8% et ce, suite à la révision, à la hausse, du tarif relatif à la garantie « Responsabilité Civile ». Cette dernière détient 21,2% du portefeuille de la branche. Les garanties facultatives, qui dominent le portefeuille « automobile » avec une part de 78,8%, enregistrent une évolution de 4% par rapport à la même période de 2017, conséquence de la hausse des primes collectées au titre des garanties « Tierce » et « Dommage-collision » avec des taux respectifs de 8,1% et 3,3%. Ces dernières détiennent 57,4% du total des réalisations de la branche.

La même note précise que la branche  Incendie et Risques Divers « IRD » achève l’année 2018 avec un chiffre d’affaires de 46,6 milliards de DA, en hausse de 1,6% comparativement au 31/12/2017. Cette croissance trouve son origine dans la hausse de la production de la sous-branche « Incendie, Explosions et Éléments Naturels » qui détient 70,4% du portefeuille de la branche et marque un bond de 14,1% par rapport à la même période de 2017, expliqué, en partie, par l’accroissement du chiffre d’affaires de la garantie « incendie » qui affiche une évolution de 7,5%.

S’ajoute à cela, l’augmentation de la production des assurances contre les effets des Catastrophes Naturelles (Cat-Nat) (+66,5% par rapport 31/12/ 2017) suite à l’application de la nouvelle tarification. La sous-branche « autres dommages aux biens » enregistre une baisse de 23,8% par rapport à l’an dernier et détient une part de 22,3% du portefeuille de la branche « IRD ». Même tendance baissière est enregistrée au niveau de la sous-branche « responsabilités civiles », avec un repli 2,5% par rapport au 31 décembre 2017, et une part de 5,9% du chiffre d’affaires de la branche.

Concernant le «Transport » un recule de 1%, a été enregistré, en raison du repli enregistré au niveau de la sous -branche « Transport aérien» avec un taux 13,7%, et occupe une part de 22,6% du total des réalisations de la branche. En revanche, le « Transport maritime», dont la part s’élève à 57,2%, marque une croissance de 4,4%, suivi des sous-branches « Transport ferroviaire » et « Transport terrestre » avec des évolutions respectives de 2,2% et 0,7%, par rapport à la même période de 2017.

Pour la branche « Agricoles » la régression qu’a connue se perpétue, au terme de l’exercice 2018, avec un recul de 5,8%, résultat de la baisse du chiffre d’affaires de la sous-branche « production animale » (-17,3%) et ce, en raison du non-renouvellement des contrats bovins souscrits. De même, les sous-branches « Autres dommages agricoles » et « multirisques engins et matériel agricole » diminuent respectivement, de 23,3% et 5,6%. Ces trois sous-branches représentent 52,6% du portefeuille « Agricole ». Inversement, les sous-branches « Incendie & multirisques agricoles » et « Production végétale » affichent des croissances respectives de 86,2% et 0,2% par rapport à l’exercice 2017.

MDI Alger

Par contre l’assurance « Crédit » marque une légère hausse de 0,4% par rapport à la même période de 2017, générée par les sous-banches « Crédit à l’exportation », « Crédit à la consommation » et « Insolvabilité générale » avec des taux d’évolutions respectifs 51,2%, 12,8% et 6,8%. Le « Crédit immobilier » accuse une régression de 9,9%, en raison de la baisse des crédits octroyés par le CPA (dans le cadre du programme LPP) et la BEA avec des taux respectifs de 54% et 19%.

Bessa, Résidence la Pinède