Le RCD dément avoir participé à une réunion de l’un des clans du système

Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) a dénoncé, ce jeudi 4 avril 2019, « une allégation mensongère » donnant le parti « partie prenante de la réunion qui a regroupé les membres de l’un des clans du système est diffusée depuis hier sur Facebook par les nouveaux maîtres du moment ».

« Une allégation mensongère donnant le RCD partie prenante de la réunion qui a regroupé les membres de l’un des clans du système est diffusée depuis hier sur Facebook par les nouveaux maîtres du moment. Par cette manipulation éhontée, le clan dominant actuellement dans le système tente de porter atteinte au RCD qui a su donner une vision d’avenir de l’Algérie nouvelle en traduisant en projet les revendications légitimes de notre peuple », a dénoncé sur sa page Facebook, Yassine Aissiouane, Secrétaire National à la Communication du RCD
RCD.

Pour le RCD « la solution à l’impasse actuelle est en-dehors et contre le système avec ses différents clans. Nous nous réjouissons de la chute du clan Bouteflika-Toufik dont nous avons été la première cible et que nous avons combattu depuis des années. C’est une victoire d’étape de notre peuple qui s’est mobilisé comme un seul homme pour imprimer une nouvelle page à notre pays ».

Mais, a poursuivi Yassine Aissiouane « le véritable changement du système ne saurait s’accomplir sans le départ de tous les clans qui ont ruiné la nation et annihilé les espoirs du peuple algérien ». Il a dénoncé au passage « Ceux qui s’empressent aujourd’hui à s’aligner derrière les bottes du général Gaid Salah ne sont que les fossoyeurs de l’Algérie démocratique de demain ».

« L’Algérie libre vivra et elle se construira par le peuple qui est le seul souverain. Vos mensonges et calomnies n’atteindront en rien le RCD et ne pourront altérer sa détermination à mener les combat pour un changement radical du système. La délinquance se traite devant les tribunaux, préparez-vous à répondre de vos actes. Ni le clan Bouteflika-Toufik, ni le clan Gaid-Bensalah. Le peuple est souverain », a-t-il écrit.

Bessa, Résidence la Pinède