HomeActualitéMokrane Ait Larbi appelle à juger les responsables impliqués dans la corruption

Mokrane Ait Larbi appelle à juger les responsables impliqués dans la corruption

L’avocat Mokrane Ait Larbi a appelé à élargir les poursuites de ceux qui sont impliqués dans les affaires de corruption à d’autres responsables qui ont occupé des postes importants dans l’Etat.  Selon lui si la démission du président, est le début de la fin du groupe, elle n’est pas la fin du régime corrompu ».

Selon ses estimations, le militant des droits de l’homme, considère que les affaires de corruption sont réalisées en groupe, « la corruption des hommes d’affaires ne peut être réalisée qu’avec l’aide de politiciens et de hauts fonctionnaires de ministres, de parlementaires, de gouverneurs et de dirigeants de partis pro-gouvernementaux … ».

Dans un message publié sur sa page facebook, Me Ait Larbi, «cela appelle également à la levée de l’immunité des procureurs, notamment ceux qui ont acheté le siège à des hauts fonctionnaires ou à des chefs de partis, afin d’obtenir l’immunité parlementaire et l’impunité, notamment ceux qui ont été nommés dans le cadre du tiers présidentiel des chefs de corruption».

Ait Larbi, appelle ainsi, à élargir les poursuites contre tous les concernés en indiquant que « les chefs de la corruption ne sont pas seulement dans la présidence, mais s’étend à tous les secteurs, y compris les chefs des partis loyalistes. Les poursuites devraient concerner non seulement les hommes d’affaires, mais également les chefs de la corruption connus pour être des chefs de gouvernement, des ministres, des gouverneurs, des dirigeants de partis loyaux au pouvoir judiciaire, des services de sécurité et des douanes, ainsi que de hauts responsables de l’État ».

Ce geste doit être fait, selon lui afin d’assurer de la volonté politique de construire une nouvelle Algérie. « Quel est le sens de répondre aux demandes du peuple dans son intégralité et sans entrave, selon les mots du chef d’état-major, de lutter contre la corruption et de construire une nouvelle Algérie, et de mettre les chefs d’État et de gouvernement à genoux devant le président et son entourage afin de servir les intérêts des groupes de corruption? s’est-il interrogé.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine