HomeActualitéMakri averti contre la reproduction d'une autre bande au pouvoir

Makri averti contre la reproduction d’une autre bande au pouvoir

Le président du mouvement pour la société et la paix, Abderezak Makri a endossé au président démissionnaire la responsabilité de toutes les actes qu’ils lui sont imputées.

Cette réaction est faite suite aux images qui sont montrées hier soir par l’ENTV, montrant le président Abdelaziz Bouteflika, présenté sa démission au président du conseil constitutionnel.

Makri a déclaré mercredi dans une publication sur sa page facebook officielle que « les images diffusées par le président de la chaîne de télévision algérienne montrent que c’est Bouteflika, qui lit et  présente sa démission au président du Conseil constitutionnel en présence du président de l’Assemblée nationale, en indiquant qu’il était responsable des actes qui lui sont imputés ».

« Il a résisté, et les choses ont continué, que le sceau de la présidence était en sa possession et qu’il était responsable de tous les événements qui se sont déroulés avant sa démission » souligne encore Makri. De ce fait, il a indiqué que « le président Bouteflika, ses frères, sa bande et tous ceux qu’ils l’ont soutenu sont des responsables de la situation catastrophique qu’a connue l’Algérie »

Par ailleurs Makri a « averti contre la reproduction d’une autre bande, et c’est le défis de la prochaine étape » a-t-il souligné.

Maintenant que « Bouteflika est parti, il reste le réseau de corruption qu’ils ont laissé aura un effet chronique, et l’Algérie ne peut s’en remettre que par le traitement et le changement de cette  culture de clientélisme, de la corruption, de la tromperie, et la construction d’une société algérienne libre basée sur la concurrence et la responsabilité Ceci ne peut être réalisé que par des élections libres et justes », a souligné le président du MSP.

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine