HomeActualitéNationalFFS: L'Armée a "le devoir moral et historique de protéger l’inéluctable...

FFS: L’Armée a « le devoir moral et historique de protéger l’inéluctable transition démocratique en Algérie « 

Le Front des forces socialistes (FFS), a réagi ce mercredi, à  la démission du président Abdelaziz Bouteflika, en considérant que « l’institution militaire nationale a le devoir moral et historique de garantir et de protéger l’inéluctable transition démocratique en Algérie sans aucune interférence politique ».

Communiqué intégral du FFS

« La démission du chef de l’Etat faisant suite à un ultimatum du chef de l’Etat-major de l’armée, signe l’épilogue de vingt années d’un système totalitaire et mafieux.

Utilisant des termes graves et un ton accusateur, le chef d’État-major s’en est pris violemment à la mafia au pouvoir qui a bradé et dilapidé les richesses nationales et a hypothéqué l’avenir du pays.

Il a ensuite accusé cette « caste prédatrice », de haute trahison et de conspiration pour avoir attenter aux intérêts suprêmes du pays et du peuple algérien.

Il a assuré dans sa déclaration, le peuple algérien de son indéfectible engagement à le servir, à œuvrer jusqu’à l’entière satisfaction de ses aspirations légitimes.

Aujourd’hui , le chef d’État-major, qui espère s’adjuger indûment le titre de sauveur de la révolution algérienne, ne peut nous faire oublier qu’il avait soutenu tous les coups de force électoraux, qu’il avait validé les violations de la constitution, qu’il avait permis la répression sauvage de toute forme de contestation sociale et qu’il avait approuvé toutes les lois liberticides et les options économiques qui ont engendré la misère sociale et la faillite financière de l’Algérie .

Le front des forces socialistes considère que seule la formidable mobilisation pacifique des Algériennes et Algériens, a pu infléchir la posture arrogante et méprisante du régime politique totalitaire et mafieux et imposer une tournure imprévue et inimaginable.

Le FFS rend un hommage particulier au peuple Algérien qui a bravé toutes les difficultés et éludé toutes les manœuvres machiavéliques, dans son élan historique vers son autodétermination pour recouvrir sa Fierté et sa Dignité.

Le FFS à le devoir aussi de rendre un hommage soutenu, aux nombreux sacrifices consentis par plusieurs générations de militants et à leur tète feu Hocine Ait Ahmed.

La propagande méthodique et mensongère de certains médias aux ordres ne peut en aucun cas falsifier ou détourner le sens profond des revendications populaires.

Les millions d’Algériennes et d’Algériens qui sont sortis depuis plus d’un mois maintenant, ont exigé le départ de toute la mafia politico-financière qui a bradé et dilapidé ses richesses!

La quasi-totalité de nos concitoyens ont insisté à travers tout le pays sur l’impératif du changement radical du système, en se débarrassant également de ses béquilles institutionnelles et de ses symboles.

Le FFS affirme que les revendications légitimes de ce soulèvement citoyen ne peuvent en aucune manière être interprétées comme une motion de soutien ou une caution pour les initiatives proposées par le chef d’État-major.

Le mouvement révolutionnaire populaire revendique pleinement et légitimement son aptitude et sa grande maturité à pouvoir entreprendre des initiatives destinées à amorcer un véritable processus constituant souverain pour l’avènement de la  IIe république.

Le FFS tient à rappeler l’institution militaire, que l’ALN historique à laquelle elle s’identifie, avait élaboré la plate forme de la Soummam dont la résolution majeure insistait sur la primauté du politique sur le militaire !

Le FFS, affirme une fois de plus, que l’armée algérienne devra jouer son rôle exclusif qui est la noble mission de protéger l’intégrité territoriale du pays, de veiller à la sauvegarde de la cohésion sociale et à l’unité du peuple Algérien. Une mission qui n’est pas des moindres dans ces moments de troubles et d’incertitudes à l’échelle du pays et dans la région.

Le FFS considère que l’institution militaire nationale a le devoir moral et historique de garantir et de protéger l’inéluctable transition démocratique en Algérie sans aucune interférence politique.

Le FFS qui est profondément engagé aux côtés du peuple Algérien dans sa quête de liberté et d’autodétermination, réitère son appel aux acteurs politiques , sociaux et personnalités indépendantes à s’engager rapidement et efficacement pour amorcer le processus démocratique de transition pour l’instauration d’une Assemblée Constituante et l’avènement d’une IIe République.

Aujourd’hui, nous sommes à un moment historique de la vie de notre pays, la mobilisation de notre peuple depuis le 22 février ne doit être ni détournée, ni déçue et ni volée.

Le FFS invite le peuple Algérien à rester mobilisé, vigilant et déterminé jusqu’à l’aboutissement des revendications de paix, de liberté et de démocratie.

L’Algérie libre et démocratique de demain mérite amplement nos sacrifices d’hier et d’aujourd’hui. »

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine