Said Lakhdari : Le FLN accompagnera Bouteflika «afin de sortir par la grande porte»

Si le FLN tarde à prendre position claire sur l’application de l’article 102 de la constitution, c’est dans l’objectif de garder son alignement avec le président de la République et l’accompagner « afin de sortir de la grande porte».

C’est du moins ce qu’on comprend des déclarations faites ce matin par le chef du groupe parlementaire du FLN, Said Lakhdari, à la radio Franceinfo, où il a indiqué que « le FLN n’acceptera jamais qu’Abdelaziz Bouteflika sorte par la petite porte ».  « La meilleure solution c’est de démissionner, comme ça, il va sortir par la grande porte », explique encore le député du FLN.

Autrement dit, le chef de l’Etat ne veut pas se laisser faire pousser par une petite sortie, mais il compte bien « prendre quelques décisions qui vont faciliter la transition démocratique en Algérie», poursuit-il.

Selon le même responsable de l’instance dirigeante du FLN, le président ne veut pas laisser le chaos avant son départ. « Vous pensez qu’il va partir comme ça et laisser peut-être l’Algérie dans le chaos ? » s’est –il demandé.  « Je ne pense pas, donc il y aura d’autres décisions qui vont venir et je suis sûr que, d’ici le 28 avril, l’Algérie trouvera la meilleure solution pour sortir de cette crise inédite», a affirmé encore Lakhdari.

Selon ce dernier, le président de la République « a sacrifié toute sa vie pour son pays », et « s’est engagé à travers plusieurs postes de responsabilités depuis son jeune âge jusuq’a devenir président de pays durant vingt ans ». Saïd Lakhdari rappelle qu’Abdelaziz Bouteflika « a beaucoup donné pour son pays, il a fait énormément de choses ».

Toutefois, il n’a pas manqué de mentionner que des erreurs ont étaient commises durant cette période. « Lorsqu’on est au pouvoir pendant une vingtaine d’années, c’est tout à fait normal que ça nous arrive de faire des erreurs», signale encore Lakhdari.