Les rumeurs ont fait sortir les citoyens dans les rues tard la nuit

Le communiqué du ministère de la défense appelant à l’application des article 07, 08 et 102 de la constitution ainsi que les rumeurs faisant état de l’encerclement de la capitale par la gendarmerie nationale, a fait sortir les citoyens dans les rues dans plusieurs wilaya à mi-nuit.

Curieux de confirmer ces informations sécuritaires, certains citoyens de la capitale n’ont pas hésité à rejoindre le centre d’Alger au milieu de la nuit. Venus à pieds ou par véhicules, la place Audin s’est remplie du monde qui sont sortis soit par curiosité soit pour confirmer les informations lui ont circulé sur les réseaux sociaux.

Que se passe-t-il ? pourquoi ils sont sortis se demande un habitant du côté de la place Audin. Les automobilistes ont rapidement remplis le tunnel de la faculté, créant un bouchon au centre. Ils  klaxonnent presque sans raison. «  Nous nous ne savons pas ce qui se passent, nous sommes sortis juste pour être sûr que l’information n’est qu’une fake news » précise un automobiliste venus avec ses amis.

Publiée par Human rights defender Salah Dabouz sur Samedi 30 mars 2019

De ce fait, la placette d’Audin s’est remplie de manifestants qui ont scandé des slogans en faveur des décisions de Gaid Salah et contre le régime. Le mouvement a duré tard la nuit, jusqu’aux environs de 2h du matin. Le même cas a été signalé à Bordj Bou Arreridj.

Bessa, Résidence la Pinède