Sonatrach affirme que «les relations avec ses partenaires se poursuivent de manière normale»

gazoduc Illizi-Djanet

Les relations de Sonatrach avec ses partenaires « se poursuivent de manière normale », a déclaré lundi le vice-président des activités de commercialisation de la compagnie nationale des hydrocarbures, Ahmed El-Hachemi Mazighi, dans un entretien accordé à l’agence officielle.

Questionné sur les informations publiées récemment par des médias sur de prétendues suspensions de signature d’accords par des partenaires de Sonatrach, M. Mazighi a affirmé que « toutes les discussions que nous menons avec nos partenaires, que ce soit ExxonMobil ou autres, sont cadrées par des accords de confidentialité. Il est donc impossible de faire à la presse des points de situations réguliers sur l’état d’avancement des discussions.

Cela ne nous empêche pas, pour autant, d’informer s’il y a des suspensions ou décalages ».

Dans ce sens, il ajoute que « ma réponse est très simple: quel est l’intérêt d’une compagnie comme ExxonMobil de suspendre les négociations avec Sonatrach? Donner une longueur d’avance à ses concurrents?! ça n’a aucun sens! »

De surcroît, ajoute le vice-président des activités de commercialisation de Sonatrach, « l’Algérie, c’est quand même le pays qui recèle les troisièmes ressources de la planète en matière de gaz de schiste. Vous pensez qu’une entreprise de l’envergure d’ExxonMobil a intérêt à suspendre les discussions? Moi, je ne le pense pas ».

MDI Alger

« Nos relations se poursuivent de manière normale. D’ailleurs, en matière d’engagements et de documents contractuels, j’ai été destinataire, en tant que vice-président Activités commercialisation, d’un avenant de la part d’ExxonMobil lundi dernier (18 mars 2019), concernant la commercialisation des hydrocarbures. C’est la preuve concrète que ces gens-là continuent à signer des engagements avec nous », affirme le même responsable.

Bessa, Résidence la Pinède