Lakhdar Benkhellaf : «Abdelkader Bensalah ne peut pas assurer l’intérim du président à cause de sa nationalité marocaine d’origine»

Procureurs généraux

Le député du Front de la justice et du développement (FJD), Lakhdar Benkhellaf a déclaré, dimanche sur la chaîne Echourouk, que l’actuel président du Conseil de la Nation Abdelkader Bensalah ne peut pas conduire la période de transition et prendre l’intérim du président Abdelaziz Bouteflika, à cause de sa nationalité d’origine.

«Le mouvement populaire demande le départ immédiat du président. Il peut le faire soit en démissionnant, soit en appliquant l’article 102 de la Constitution», a-t-il affirmé sur le plateau de la chaîne de télévision.

MDI Alger

Selon lui, si le président démissionne ou que l’article 102 est appliqué, c’est le président du Conseil Constitutionnel qui va assurer l’intérim. Mais, l’actuel «président du Sénat (Abdelkader Bensalah) à un problème avec sa nationalité d’origine», c’est-à-dire, a-t-il précisé «la condition pour qu’un responsable occupe le poste de président de la république, est qu’il faut qu’il possède la nationalité algérienne d’origine. Et lui (Abdelkader Bensalah) avait une autre nationalité jusqu’en 1964 année durant laquelle il avait obtenu la nationalité algérienne. Il avait la nationalité marocaine, ce qui pose un problème», a-t-il fait savoir.

Bessa, Résidence la Pinède