Situation en Algérie : Abdelaziz Rahabi réagit aux déclarations de Sergueï Lavrov

L’ancien ministre Abdelaziz Rahabi a réagi aux déclarations du ministre russe des affaires étrangères lors de sa rencontre avec Ramtane Lamamra, vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères.

« La déclaration du ministre Lavrov est aussi inamicale qu’inacceptable. Elle engage davantage l’Algérie dans l’internationalisation de sa crise interne« , a-t-il écrit sur sa page Facebook.

« La Russie, pays ami et allié, ne doit pas s’ingérer dans nos affaires nationales en soutenant le plan de Bouteflika qui représente aujourd’hui la principale source d’instabilité« , a-t-il ajouté.

Pour rappel, ce dernier a affirmé que « la Russie était préoccupée par les manifestations en Algérie », tout en mettant en garde contre des tentatives de déstabiliser la situation dans le pays, rapporte l’agence Reuters.

Après s’être entretenu avec Lamamra, Lavrov a déclaré lors de la conférence de presse que Moscou soutenait l’initiative du gouvernement algérien de tenir des discussions avec l’opposition après des semaines de manifestations.

De son côté, Lamamra a affirmé que, le président Bouteflika, a accepté de céder le pouvoir à un président élu, et que l’opposition sera autorisée à prendre part au cabinet qui supervisera les élections, a annoncé lundi le nouveau vice-Premier ministre.