Homela deuxLes Etats-Unis soutiennent «un processus politique» qui «respecte la volonté de tous...

Les Etats-Unis soutiennent «un processus politique» qui «respecte la volonté de tous les algériens»

En réaction aux annonces, de lundi, du président Abdelaziz Bouteflika de reporter l’élection présidentielle et de renoncer au cinquième mandat, les Etats-Unis ont réagi, ce mardi 12 mars 2019, en affirmant leur soutien à un processus politique en Algérie «qui respecte la volonté de tous les Algériens», insistant sur leur droit à des «élections libres et justes», a rapporté l’AFP.

Selon l’AFP, le porte-parole de la diplomatie américaine Robert Palladino ne s’est pas directement prononcé sur la décision du président Abdelaziz Bouteflika de renoncer à briguer un cinquième mandat tout en repoussant l’élection présidentielle. Il s’est contenté de dire : «Nous surveillons de près les informations sur un report des élections».

«Nous soutenons les efforts en Algérie pour mettre en place un nouveau processus sur la base d’un dialogue qui respecte la volonté de tous les Algériens et leurs aspirations à un futur pacifique et prospère», a-t-il déclaré.

Il a ajouté que «Nous soutenons le droit des Algériens à manifester et exprimer pacifiquement leurs opinions», ainsi qu’à «des élections libres et justes».

Pour rappel, la France et la Russie ont également réagi ce mardi à la situation en Algérie. Le président français Emmanuel Macron, tout en saluant la décision de Bouteflika de ne pas briguer de cinquième mandat, a appelé depuis Djibouti où il était en visite, à «une transition d’une durée raisonnable».

De son côté, la Russie par le biais de sa porte-parole du ministère des affaires étrangères, Mari Zakharova, a indiqué que «nous souhaitons la poursuite du règlement des problèmes que traversent le pays, de manière constructive et responsable, à travers un dialogue inclusif et en focalisant sur la préservation de la stabilité et des conditions favorables au progrès à la faveur de réformes politiques, sociales et économiques dans l’intérêt de l’ensemble du peuple algérien».

«Nous considérons que ce qui se passe en Algérie est une affaire strictement interne d’un pays ami de la Russie », a-t-elle ajouté.

A noter que, les annonces de Bouteflika ont été massivement rejetées par les citoyens depuis la soirée de lundi et durant toute la journée de ce mardi. Des milliers de citoyens (étudiants, enseignants, juges, travailleurs…etc) ont manifesté à travers le pays pour dire «non à la prolongation du mandat de Bouteflika et le report de l’élection, ainsi que, l’appel au départ du système».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine