Marine Le Pen demande au gouvernement de suspendre l’octroi de visa aux Algériens

Marine Le Pen, présidente du parti d’extrême-droite, Rassemblement national (RN), a demandé ce mardi que le gouvernement suspende l’octroi de visas aux Algériens pour prévenir un éventuel «afflux migratoire».

Il faut le faire. C’est une mesure raisonnable que de suspendre ces octrois» de visas il faut qu’on prenne des mesures pour permettre, en tout cas si nécessaire, de maîtriser un éventuel afflux migratoire »,  a déclaré ce mardi sur BFMTV-RMC la présidente du Rassemblement national.

Elle a rappelé que « par le passé, l’Algérie a vécu des moments très difficiles de guerre civile, et tout cela peut entraîner des mouvements de population que nous ne serions pas en capacité de gérer».

Marine Le Pen, a expliqué qu’ «une déstabilisation de l’Algérie pourrait entraîner demain un flux migratoire considérable, car […] il existe des accords entre l’Algérie et la France qui permettent des venues qui sont extrêmement allégées pour les Algériens».

La finaliste de la présidentielle en 2017 a souhaité que le Président Bouteflika, qui a renoncé hier soir à un cinquième mandat mais a reportéla présidentielle du 18 avril, «dise maintenant quel est précisément son plan et son calendrier» électoral, ce qui permettra, selon elle, « aux Algériens de se projeter et d’être rassurés sur la tenue relativement rapide de cette élection présidentielle ».

Marine Le Pen a par ailleurs noté une «comparaison qu’on peut faire entre l’Algérie et la France et beaucoup de pays dans le monde, c’est cette soif de démocratie. En réalité on s’aperçoit qu’en Algérie, il n’y a plus véritablement aujourd’hui de démocratie. Il n’y en a pas véritablement non plus en France».

Par ailleurs, Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône, a invité les Algériens vivant en France «à rentrer dans leur pays pour le construire», lors de son passage sur la chaîne LCI.

Le sénateur a affirmé que «le patriotisme» dont ont fait preuve les Algériens durant les manifestations devrait, alors qu’ils ont eu gain de cause, les inciter à repartir chez eux afin de «construire une Algérie plus démocratique et plus ouverte, plus libre» pour qu’ils instaurent «le vivre-ensemble».

MDI Alger

https://twitter.com/Stephane_Ravier/status/1105232918681698305

Bessa, Résidence la Pinède