La DGSN dément la mort d’un policier lors des manifestations du vendredi

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a démenti des informations publiées sur les réseaux sociaux selon lesquelles un policier aurait été tué lors des manifestations  contre le cinquième mandat, qui se sont déroulées vendredi à Alger et dans plusieurs villes du pays.

« La direction générale de la Sûreté nationale dément formellement les allégations partagées sur les réseaux sociaux annonçant la mort d’un policier lors des manifestations du vendredi », a écrit la DGSN dans un communiqué, précisant qu’aucun décès n’a été enregistré dans les rangs de la police sauf quelques blessés.

Dans un précédant communiqué, la DGSN a déploré la blessure de 112 de ses hommes actuellement pris en charge au niveau des services de santé de la Sûreté nationale.

MDI Alger

Plusieurs milliers de citoyens ont participé à des marches populaires pacifiques à Alger et dans plusieurs wilayas du pays, pour le troisième vendredi consécutif, revendiquant « des réformes politiques profondes » et « le changement du système ».

Bessa, Résidence la Pinède