Plus de 20 000 algériens ont acquis la nationalité d’un Etat membre de l’UE en 2017

développement des TIC en Algérie

Sur les 825 000 nationalités octroyées par les Etats membres de l’Union Européenne en 2017, 20 100 ressortissants algériens ont été naturalisés, selon les données de l’office statistique de l’UE «Eurostat» publiées ce jeudi 7 mars 2019.

Selon la même source, 80,8% de ces ressortissants algériens ont acquis la nationalité française, 5,7% la nationalité italienne et 4,9% la nationalité espagnole. Avec ce nombre, les algériens arrivent à la dixième position en termes de naturalisations.

Les marocains arrivent à la première position avec 67 900 citoyens ayant acquis la nationalité d’un pays membre de l’UE (33,4% en Italie, 25,2% en Espagne et 24,6% en France).

En deuxième position arrivent les albanais avec 58 900 naturalisations dont 50,6% ont acquis la nationalité grecque, 46,1% la nationalité italienne et 1% la nationalité belge. Suivis en troisième position les indiens avec 31 600 naturalisations (52,5% au Royaume Uni, 25, 9% en Italie et 5,1% en Allemagne).

Concernant les pays membres de l’UE ayant naturalisé le plus de citoyens étrangers en 2017, la Suède arrivent en tête, avec un taux de naturalisation le plus élevé enregistré, 8,2 octrois de nationalité pour 100 résidents étrangers), suivi par la Roumanie (5,9), la Finlande (5.0), du Portugal (4,5), la Grèce (4,2) et de Chypre (3,9).

Par ailleurs, la même source a noté que, le chiffre de 825 000 naturalisations en 2017, est en baisse par rapport aux deux années précédentes. Le nombre de naturalisations s’établissait en 2016 à 995 000 et en 2015 à 841 000.

Les statistiques concernent 30 nationalités dont des citoyens de pays membres de l’UE qui ont acquis la nationalité d’un autre pays membre, et ils représentaient en 2017, 17% des naturalisations, en précisant que, la majorité était des ressortissants de pays tiers ou des apatrides.

Les données d’Eurostat précisent également que, les Marocains, les Albanais, les Indiens, les Turcs, les Roumains, les Pakistanais, les Polonais et les Brésiliens, soit 8 pays, représentaient un tiers environ (34%) du nombre total de personnes ayant acquis la nationalité d’un État membre de l’UE en 2017

MDI School