FLN : Abada démissionne de l’instance dirigeante élargie et rejoint le mouvement populaire

Moins de 24 heures après sa nomination à l’instance dirigeante du parti Front de Libération Nationale (FLN), Abdelkrim Abada a annoncé sa démission et rejoint le mouvement populaire contre le cinquième mandat.

«Le moudjahid et militant Abdelkrim Abada, coordinateur du mouvement de redressement du FLN, annonce son retrait avec effet immédiat et sans conditions de ce qui est appelé la direction élargie de l’instance de gestion du parti », a indiqué Abada dans une déclaration écrite reprise par TSA.

Il a refusé «l’exploitation de son nom et de son parcours militant dans toute manœuvre politicienne ou partisane de quelque partie que ce soit, notamment dans ce virage historique et décisif pour l’Algérie».

«Le militant et dirigeant Abdelkrim Abada réaffirme qu’il est, à instar de tous les membres du mouvement de redressement, ancré dans les rangs du peuple algérien dans son soulèvement civilisé et honorable», a-t-il conclu.

Pour rappel, le Coordonnateur de l’Instance dirigeante du FLN, Mouad Bouchareb, a présidé mercredi, l’élargissement du Secrétariat de l’instance dirigeante à de nouveaux membres en portant leur nombre à 21.

Les membres nommés en novembre dernier ont été maintenus, dont Leila Tayeb, Mahmoud Guemama, Saida Bounab, Said Lakhdari et Samira Bouras Kerkouche, alors que Mustapha Karim Rahiel a été écarté.

la liste élargie compte compte des ministres, anciens ou en exercice, en l’occurrence Tayeb Louh, Mahdjoub Bedda, Hachemi Djiar et le Secrétaire général de la Présidence de la République, Habba El-Okbi, outre le retour d’anciens cadres du parti à l’image de Abderrahmane Belayat, Abdelkrim Abada (s’est retiré), Salah Goudjil et des membres du parlement tels que Abdelhamid Si Affif et Mahmoud Guisaoui.

MDI School