Raffinage : Sonatrach prolonge son contrat avec Vitol jusqu’ à avril

Sonatrach : Reprise de la production au complexe GL1K à Skikda

La compagnie nationale des hydrocarbures la Sonatrach a prolongé son contrat de vente de produits pétroliers avec la société de trading Vitol jusqu’à fin 2018 à fin avril de cette année, ont indiqué quatre sources proches du dossier.

Selon Reuters, dans le cadre de l’accord conclu en février dernier, Vitol chargerait jusqu’à 2 millions de barils de brut par mois et renverrait en retour des produits raffinés tels que l’essence et le gasoil.

Selon la même source,  la Sonatrach pourrait fournir davantage de pétrole brut à Vitol en fonction des besoins en carburant du pays.

Vitol est l’une des quatre entreprises sélectionnées par Sonatrach pour la création d’une joint-venture commerciale qui devrait être finalisée d’ici le milieu de l’année, ont indiqué à Reuters des sources proches de ces pourparlers.

Toujours avec le même partenaire, la  Sonatrach et Vitol ont également lancé une offre commune pour acquérir une participation de 50,1% dans le premier raffineur grec, Hellenic Petroleum.

L’accord avec Vitol est un exemple des efforts déployés par Sonatrach pour réduire sa facture d’importation des carburants pour la consommation locale, qui a considérablement augmenté au cours des dernières années.

L’année dernière, dans le cadre des mêmes efforts, Sonatrach a acquis la raffinerie Augusta d’ExxonMobil, d’une capacité de 175 000 barils par jour en Sicile. L’usine est en cours de maintenance.

Les efforts d’expansion commerciale en aval et en Amont de l’Algérie s’inscrivent dans une tendance plus générale des sociétés pétrolières nationales à avoir davantage de contrôle sur la manière dont leur pétrole est vendu et à réaliser plus de profits.

MDI School