Mouad Bouchareb : «Bouteflika n’est pas encore candidat»

convocation du corps électoral

Le président de l’APN Mouad Bouchareb a affirmé, mardi 26 février 2019, que le président Bouteflika n’est pas encore candidat à l’élection présidentielle du 18 avril prochain.

La déclaration du président de l’APN a été faite lors des débats autour de la déclaration de politique générale du Gouvernement, qui se déroulent au parlement.

Répondant aux députés qui ont dénoncé une «campagne prématurée» par le Gouvernement en faveur du président Bouteflika, Bouchareb, dont les propos ont été rapportés par TSA, a déclaré : «Où est-ce que le président de la République est candidat ? Il est candidat selon vous ?».

«Le président de la République n’est pas encore candidat et le jour où il se portera candidat, il le deviendra», a-t-il ajouté.

Bouchareb a précisé que «Nous sommes en train de débattre de la déclaration de politique générale, limitez-vous au sujet de cette thématique et le président de la République est une ligne rouge», a-t-il expliqué aux députés de l’opposition.

Ces derniers, selon la même source, demandaient des explications sur les raisons de l’interruption de leurs interventions dès qu’ils évoquaient le président de la République.

Pour rappel, Bouteflika a annoncé sa candidature le 10 février dernier dans un message adressé au peuple. Il a été transféré dimanche à Genève en Suisse pour un contrôle médical.

Abdelmalek Sellal son directeur de campagne électorale a annoncé aujourd’hui que Bouteflika déposera son dossier de candidature auprès du Conseil Constitutionnel le 3 mars prochain. Cette date étant le dernier délai fixé par le Conseil Constitutionnel pour le dépôt des dossiers de candidatures pour l’élection présidentielle d’avril prochain.

Une fois déposés, les dossiers des candidats potentiels seront validés ou pas par le Conseil Constitutionnel.

Après l’annonce de la candidature de Bouteflika pour un cinquième mandat, des manifestations populaires ont suivi à travers le territoire national, notamment, vendredi dernier où des milliers de citoyens sont descendus dans la rue pour exprimer le rejet du 5ème mandat du président sortant. Ce mardi, c’est autour des étudiants des universités algériennes de protester contre la candidature de Bouteflika.

MDI School