Manifestations contre le 5ème mandat : «Black-out» des médias publics

Médias publics

Après une journée de vendredi marquée par des manifestations pacifiques à travers plusieurs wilayas du pays contre le cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, les médias publics (chaînes de télévisions, journaux et radios) ont quasiment zappé cet événement.

En effet, à l’exception de la presse indépendante qui a largement couvert les manifestations de vendredi qui ont vu des milliers de citoyens descendre dans la rue pour exprimer publiquement leur rejet du 5è memandat, leur ras-le-bol du système et demandant le changement. Tous les autres médias publics et chaînes privées et radios n’ont pas assuré une couverture de cet événement politique majeur qu’a connu le pays.

L’EPTV (ex ENTV), la radio nationale ont ignoré ces manifestations, et les journaux El Moudjhid, Horizon, Ec-Chaâb, n’ont soufflé mot dans leurs édition de ce samedi sur les grandioses manifestations qui se sont déroulées dans une ambiance festive et joviale.

Toutefois, l’Agence officielle a publié, dans la soirée de vendredi, une petite dépêche dans laquelle elle a tenté de minimiser l’ampleur de l’événement inédit dans les anales de l’historie de l’Algérie, tout en rapportant que les manifestants étaient contre le 5ème mandat de Bouteflika.

«Plusieurs centaines de citoyens, des jeunes pour la plus part, se sont rassemblés après la prière du vendredi à Alger et dans d’autres régions du pays pour appuyer des revendications d’ordre politique, a-t-on constaté sur place», a écrit l’APS.

L’Agence officielle a ajouté que «Encadrés par un dispositif sécuritaire renforcé, les manifestants brandissaient des drapeaux et des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « oui à la justice », « marche pacifique » et « changement et reformes ». Les manifestants ont également demandé au président sortant de renoncer à sa candidature,  à un nouveau mandat». La même source a reconnu que les marches étaient pacifiques et ont marqué plusieurs wilayas du pays.

La presse indépendante à largement commenté les manifestations de vendredi

Contrairement aux médias publics connus par leur proximité du pouvoir, la presse privée a largement commenté dans leurs éditions de ce samedi les manifestations qui ont marqué la jounée de vendredi.

MDI Alger

Ainsi, le quotidien EL Watan qui a consacré toute sa Une aux marches a titré «5ème mandat de Bouteflika : L’Algérie dit Non» ; Le journal Liberté titre de son côté : «L’Algérie dit Non au 5ème mandat», le journal arabophone écrit «Des marches imposantes pour le changement», Echourouk titre : «Nous voulons le changement et des réformes palpables», «Forte mobilisation, tensions mais sans incidents», écrit en Une Le Soir d’Algérie. Le Journal El Bilad a relevé dans sa Une «Des manifestations pacifiques dans plusieurs wilayas contre le 5ème mandat».

Bessa, Résidence la Pinède