HomeénergieSecteur de l'Énergie : Ouyahia fait le point des realisations

Secteur de l’Énergie : Ouyahia fait le point des realisations

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia prononcera, le 25 février, sa déclaration de la politique générale devant le parlement. Dans le document de la déclaration, publié ce lundi sur le site du premier ministère, Ouyahia s’attèlera à exposer les réalisations du président de la République, notamment dans le secteur de l’énergie.

S’agissant des hydrocarbures, le document détaille la stratégie mise en place par la compagnie pétrolière et gazière Sonatrach à l’horizon 2030, précisant que « cette approche est portée par une volonté résolue de multiplier la prospection » et elle permettra « de doubler les volumes annuels de découvertes pour compenser l’épuisement des réserves en place ».

Par ailleurs, le document explique que «  les champs pétroliers et gaziers font l’objet d’un effort soutenu de remise à niveau, ce qui explique la baisse actuelle de 13% de la production de pétrole ».

Dans la perspective de l’épuisement inéluctable des ressources, Sonatrach a engagé une stratégie de valorisation des hydrocarbures, et ce, à travers « le développement local et à l’international des capacités de raffinage de pétrole brut », ainsi que par  « le développement de la pétrochimie, comme l’atteste le nouveau complexe de production de polypropylène à Arzew », précise le document.

Le premier ministre n’a pas manqué de rappeler dans sa déclaration la révision de la loi sur les hydrocarbures qui est toujours en cours de préparation. Cette nouvelle loi, annoncée depuis des mois par le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, est censée attirer les investisseurs étrangers dans le secteur des hydrocarbures.

Les Energies Renouvelables

Le gouvernement mené par Ahmed Ouyahia revendique d’importantes avancées dans le domaine des énergies renouvelables. En effet, cinq installations d’une capacité globale de 125 mégawatts ont été mises en services en 2017.

Par ailleurs, un appel d’offres a été lancé cette année pour mobiliser la participation des investisseurs locaux à la production de 150 mégawatts d’électricité photovoltaïques. En parallèle, 150 autres mégawatts seront réalisés par les entreprises publiques du secteur.

Le premier ministre est revenu sur l’objectif de produire 4500 mégawatts, qui, selon lui, sera atteint dans les cinq prochaines années. Le volet sur l’efficacité énergétique n’a pas été occulté dans la déclaration de politique générale, puisque le gouvernement a tracé un programme ambitieux dont l’objectif est de réaliser l’économie de l’énergie.

Dans ce sens, le premier ministre a rappelé que ce programme connaît une accélération grâce à une plus forte implication des collectivités locales, notamment l’éclairage public, sans oublier les efforts déployés par les pouvoirs publics dans la conversion des véhicules au GPL.

 La production classique d’électricité

Dans ce domaine Ô combien important pour l’économie nationale, le premier ministre a souligné les différentes réalisations qui ont permis d’assurer l’alimentation des foyers et des entreprises en électricité.

A ce propos, le document précise qu’entre 2017 et 2018, une puissance nouvelle de près de 2200 mégawatts a été mise en service au nord du pays avec le renforcement des centrales de Ain  Djasser, Ain Arnat, Ras Djinet et Boutlelis.

Le Pôle « In Salah, Adrar, Timimoun » a été également renforcé par une nouvelle puissance installée de 34 mégawatts en turbines à gaz. A cela s’ajoutent une série de centrales au diesel, de turbines à gaz mobile et de micro-centrales totalisant plus de 110 mégawatts.

Par ailleurs, le document a rappelé que l’alimentation des foyers en énergie se poursuit. En effet, ces deux dernière années ont enregistré le raccordement de plus de 550.000 foyers à l’électricité et de près de 500.000 foyers à l’alimentation au gaz naturel.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine