Blé, cyber-sécurité et télémédecine : la Russie et l’Algérie étudient toutes les possibilités de partenariats

Russie et l’Algérie

La Russie et l’Algérie étudient toutes les possibilités de partenariats dans divers domaines, particulièrement, dans la cyber-sécurité, la télémédecine ainsi que, les livraisons du blé russe pour l’Algérie.

C’est ce qu’a fait savoir, mercredi 30 janvier 2019, le Ministre russe de l’énergie, Alexandre Novak, à l’issue de sa rencontre avec le Ministre des finances Abderrahmane Raouya, dans le cadre de la tenue de la 9ème réunion de la commission intergouvernementale russo-algérienne tenue à Moscou.

A propos du blé, le Ministre russe a affirmé, selon l’agence Sputnik, que, les deux parties pourraient se mettre bientôt d’accord sur les livraisons du blé russe.

«Nous voyons un grand potentiel d’augmentation de nos échanges commerciaux dans l’agriculture. Nous pouvons intensifier les livraisons de produits agricoles et notamment de céréales de Russie en Algérie», a déclaré Alexandre Novak, en conférence de presse tenue conjointement avec Abderrahmane Raouya.

Selon la même source, les deux parties étudient également les possibilités de collaborer dans divers domaines, notamment, la cyber-sécurité et la télémédecine. «Nous entendons promouvoir nos relations (…) dans la santé publique et la télémédecine (…). Un des nouveaux domaines de notre coopération est la cyber-sécurité. Nous sommes tombés d’accord pour mettre en place un groupe de travail au sein de la commission intergouvernementale», a précisé le Ministre russe.

Alexandre Novak a ajouté que, les deux pays ont également examiné la possibilité de lancer une usine de matériaux de construction en Algérie et d’accroître les livraisons de tubes russes.

Rappelons que concernant la livraison du blé russe pour l’Algérie, plusieurs annonces ont été faites  depuis septembre 2018. Une information communiquée par l’organe de surveillance Rosselkhoznadzor auprès du ministère russe de l’agriculture, qui avait indiqué que l’Algérie était «extrêmement intéressée» par le blé russe.

MDI Alger

Ensuite, début décembre dernier, le chef du Service fédéral russe du contrôle vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor), Sergueï Dankvert, avait annoncé que Moscou enverrait à titre d’essai un lot de blé en Algérie au premier trimestre 2019.

Bessa, Résidence la Pinède