Un média marocain s’attaque aux exportations agricoles algériennes

inspection des marchés des fruits et légumes

Le média marocain «Le360» proche du palais royal et connu par les propagandes qu’il lance souvent contre l’Algérie, a publié ce dimanche 13 janvier 2019, un article dans lequel il s’en y prit aux exportations de produits algériens, particulièrement, les fruits et légumes exportés vers la Mauritanie.

Le média propagandiste a, en effet, mis en garde le pays voisin de l’Algérie, la Mauritanie quant à la mauvaise qualité des produits agricoles algériens et leurs non-conformité aux standards internationaux.

Le média marocain, dont l’article est mensonger, a titré «Interdits sur les marchés mondiaux, Les produits agricoles algériens débarquent en Mauritanie».

«Indésirables en Europe, en Amérique du nord, en Russie, dans les pays du Golfe, en Tunisie… les produits agricoles algériens viennent d’inonder ces derniers jours les marchés du nord de la Mauritanie. En attendant d’en faire de même au Sénégal. Attention danger !», a écrit le média propagandiste.

«Les autorités mauritaniennes feraient bien de jeter un regard méticuleux sur les produits agricoles algériens qui viennent de débarquer dans le nord du pays. Il y va de la santé de leurs citoyens car ces produits peuvent constituer un danger réel pour la santé publique », a-t-il ajouté.

Rappelons que, cette énième attaque de ce média proche du palais royal, intervient après le succès qu’a eu la dernière foire des produits algériens dans la capitale mauritanienne Nouakchott.  Ce qui a certainement agacé les hautes autorités marocaines.

Les deux pays (Algérie et Mauritanie) ont inauguré leur premier poste frontalier en août 2018, avant que la première opération d’exportation de produits algériens, dont des fruits et légumes, ne soit lancée fin décembre de la même année.

Le média marocain a évoqué le refoulement de produits agricoles algériens, mais, l’auteur de l’article mensonger a omis d’expliquer les raisons du refoulement, qui ne concernait pas la qualité des produits agricoles algériens.

Certes, des produits algériens ont été refoulés à deux reprises durant l’année passée, mais, le Ministre du commerce Said Djellab cité par l’APS, avait expliqué alors qu’il s’agit de « pâtes et de boissons gazeuses expédiées vers le Canada qui a décidé leur refoulement pour cause de non-traitement des palettes en bois conformément à la norme internationale relative au traitement de bois d’emballage et non pour des raisons sanitaires».

D’autant plus que, selon le chiffre avancé en décembre dernier par le Premier Ministre Ahmed Ouyahia, sur les 9 premiers mois de l’année 2018, l’Algérie a exporté pour 57 millions de dollars de produits agricoles.

Et plus récemment, l’Algérie a exporté le vendredi 11 janvier une cargaison de 20 tonnes de pommes de terre vers la France. Le  produit est issu de la région agricole de Hassi Khelifa, dans la wilaya d’El Oued, a été expédiée par voie maritime à partir du port d’Alger.

Bessa, Résidence la Pinède