Réserve de pétrole: l’Algérie classée 15 éme mondialement

agitation sans relâche en Algérie

L’Algérie est parmi les vingt plus grands pays du monde en termes de réserves prouvées de pétrole, avec 12,2 milliards de barils, elle est classé à la 15eme position, ce qui représente  0,8% des réserves mondiales de pétrole, qui sont estimés à 1.48 trillions de barils à la fin de l’année 2017.

Selon les données fournies par le journal « l’économique » de l’Arabie Saoudite, le Venezuela occupe la première place avec une réserve de 302,8 milliards de barils, soit 20,4% de la réserve mondiale, suivi de l’Arabie saoudite, avec 268,5 milliards de barils, avec une part de 18,1%.  L’Iran, occupe la troisième place après le Venezuela et l’Arabie saoudite, dispose de réserves pétrolières avérées de 155,6 milliards de barils, représentant 10,5% des réserves mondiales, suivies de l’Irak avec .147,2 milliards de barils, soit 9,9%.

 Le Koweït dispose de réserves prouvées de 101,5 milliards de barils, représentant 6,8% des réserves mondiales, suivis des Émirats arabes unis avec 97,8 milliards de barils, soit 6,8%. La Russie décroche  le septième rang avec des réserves de pétrole prouvées de 80 milliards de barils représentant 5,4% des réserves mondiales et, suivie de la Libye avec 48,4 milliards de barils représentant 3,3%,  alors que le Nigeria possède une réserve de 37,5 milliards de barils ensuite les Etats- Unis  avec  32,8 milliards de barils, soit 2,2%.

Le classement des 10 à 20 premiers pays du monde est le suivant: Kazakhstan: 30 milliards de barils, 2%, suivi par la Chine, 25,6 milliards de barils, 1,7%, le Qatar, 25,2 milliards de (barils, 1,7%, le Brésil, 12,6 milliards de barils, 0,9%, Algérie 12,2 milliards de barils (0,8% Suivi de l’Angola avec une réserve de pétrole de 8,4 milliards de barils (0,6%), de l’Équateur de 8,3 milliards de barils (0,6%), de l’Azerbaïdjan de 7 milliards de barils (0,5%) et du Mexique de 6,5 milliards de barils (0,4%) barils, représentant 0,4% des réserves mondiales prouvées de pétrole.

Le rapport était basé sur un rapport du ministère saoudien de l’Énergie, de l’Industrie et des Ressources minérales sur les réserves de pétrole, à la suite d’un examen indépendant mené par les cabinets de conseil D & M, l’OPEP et l’IEA. Les données de l’OPEP sont basées sur les réserves de pétrole conventionnelles dans le monde et n’incluent pas le pétrole brut.

MDI Alger

Toutefois, le Canada ne figure pas sur la liste des grands pays en réserve, avec seulement 3,8 milliards de barils de pétrole conventionnel, alors que le total des réserves conventionnelles et non conventionnelles est d’environ 173 milliards de barils.

Bessa, Résidence la Pinède