Neghza : « Au cours du mois de février prochain, nous signeront un protocole avec la Confindustria »

La Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA) signera en février prochain un protocole de coopération avec les organisations patronales italienne « Confindustria » et africaine « Business Africa », pour intégrer les marchés de 55 pays africains, a indiqué jeudi la présidente de la CGEA, Mme Saida Neghza.

« Au cours du mois de février prochain, nous signeront un protocole avec la Confindustria et Business Africa, qui rassemble à elle seule plus de 55 pays africains », a indiqué Mme Neghza, notant que l’objectif de cette collaboration est d’accroitre les échanges commerciaux et les investissements entre les pays du nord et du sud de la Méditerranée.

L’Algérie étant la porte de l’Afrique, ce protocole permettra de mettre en relation les entreprises européennes, à travers la Confindustria, et africaines, à travers la CGEA et Business Africa, faisant que l’Algérie en tire profit sur le plan économique, a-t-elle ajouté en marge du forum « Med Business Days ».

Portant pour thème « Plaidoyer pour un rôle majeur des PME euro-méditerranéennes comme principal moteur du développement économique de la région », ce forum a réuni plusieurs entrepreneurs méditerranéens des deux rives.

Ainsi, Mme Neghza a affirmé la nécessité de promouvoir l’internationalisation et l’intégration régionale des entreprises au niveau méditerranéen en hissant le rythme des échanges commerciaux et des investissements entre les pays autour du bassin méditerranéen, soulignant les efforts des pays du sud de la Méditerranée pour fournir un environnement plus attractif aux investisseurs.

 

« Les pays du sud de la Méditerranée ont su attirer les investissements qui leur ont permis d’assurer une croissance appréciable malgré la crise financière au cours des dernières années », a-t-elle fait observer. Présent à cet événement, le président de la Confindustria, M. Vincenzo Boccia, était accompagné de 80 chefs d’entreprises italiens issus de différents secteurs d’activités.

« Nous travaillons avec la CGEA pour viser les opportunités d’investissement en Afrique pour nos entreprises », a-t-il affirmé, soulignant l’intérêt pour le groupe patronal qu’il représente de travailler avec l’Algérie pour bénéficier d’une plateforme économique vers l’Afrique.

« En tant que seconde industrie d’Europe, nous voulons travailler avec la CGEA pour contracter des partenariats avec d’autres PME et pour pouvoir une ouverture sur l’Afrique qui comporte de grandes opportunités pour nous », a indiqué M. Boccia.

A noter que ce forum d’affaires a été organisé dans le cadre du projet Ebsomed ayant pour principal objectif d’identifier et maximiser les opportunités d’affaires entres les différents acteurs économiques du pourtour de la méditerranée à l’instar des patrons de PME. Par ailleurs, présent à ce forum, le secrétaire général du ministère de l’Industrie et des Mines, Kheireddine Medjoubi, a indiqué qu' »Il existe en Algérie près d’une entreprise pour 40 citoyens ».

Hyundai

« Ce n’est pas suffisant notamment au vu de l’ensemble des compétences nationales disponibles », a-t-il souligné, ajoutant que le secteur de l’industrie mécanique et automobile doit être l’un des plus importants moteurs de création de PME en Algérie.

Bessa, Résidence la Pinède