INERGA, filiale de Sonelgaz, accusée dans une affaire de corruption, en Italie

INERGA

Un nouveau scandale vient d’entacher la maison Sonelgaz, notamment sa filière INERGA, qui fait  actuellement, l’objet d’accusation de la part du procureur général du tribunal, de la ville d’Odini , au sujet de pots de vin reçus de la société italienne « POLISIO », par son directeur général, Dario Rostayan, selon le site d’Echourouk, qui cite une correspondance du bureau d’avocats « Bounty et associés » adressée au PDG d’Inerga, portant sr l’Affaire de Dario Rostayan, et datée du 8 aout 2018.

Selon la même source, indique le Dr Dario Rostayan, fait actuellement l’objet d’examens judiciaire en Italie, relatifs, aux appel d’offre internationale N°122/2013/DA, du 15/12/2013, et  l’appel d’offre internationale n° 61/2014/DA du 30/12/2014, émis par la Societé INERGA et  attribués à la société italienne « POLISIO ».

Dance sens, le bureau d’avocats, précise  dans cette correspondance, que le procureur général accuse la société « Polisio » d’avoir versé des sommes importantes, au directeur de  la société INERGA , de l’époque, précisant que le procureur général , s’est basé essentiellement sur ces faits , pour mettre en cause le directeur de « POLISIO ».

Par ailleurs, le même document précise, que les informations recueillis, indiquent que le directeur d’INERGA ne faisait pas partie de la commission d’évaluation des soumissions, or il est stipulé dans le code des marché des publics, la présence d’une commission mixte pour trancher lors des soumissions.

Hyundai

Par ailleurs, il est attendu de la direction de la societé INERGA de fournir tous les documents, afin de permettre à  M.Rostayan, de se défendre dans cette affaire, de préciser la composition de la commission, qui statué lors des appels d’offres suscités,  et des références juridiques relatifs au code des marchés publics, notamment, ce qui concerne la commission en charge d’attribuer les marchés.

Bessa, Résidence la Pinède