Baisse des prix des fruits et légumes sur les marchés de gros

hausse des prix

Les conditions climatiques que connait la région nord du pays depuis quelques jours, marquées par l’absence de tout signe de retour de pluies dans les prochains jours, inquiètent de nombreux agriculteurs quant à la récolte des fruits et légumes saisonniers.

A ce propos, le vice-président de la commission nationale des mandataires des fruits et légumes, M. Amar Gharbi, a affirmé hier, dans une déclaration au quotidien Echorouk, qu’il n’y avait aucune crainte sur les rendements agricoles pour le moment, soulignant certains effets négatifs enregistrés sur les produits, comme le chou-fleur, la salade et la clémentine de 20 % à cause du gel.

Concernant les prix des fruits et légumes, M. Gharbi a confirmé que « les prix ont enregistré une baisse depuis quelques jours, de l’ordre de 35% à 40%, car nous sommes entrés dans le vif de la saison agricole qui se caractérise généralement par une offre abondante par rapport à l’été de cette année », précisant que « les prix de certains produits de saison ont baissé de 20 dinars sur le marché de gros des Eucalyptus à Alger et d’autres produits ont baissé de 25 à 40 dinars, ce qui a eu une effet positif sur les marchés de détail qui ont finalement repris leur souffle après avoir été affectés par les bas prix ».

Évoquant la récolte de pommes de terre, M. Gharbi s’attend à ce que la crise revienne à nouveau cette année, en raison de l’arrivée tardive de semences importées, ce qui incite les agriculteurs à les acheter maintenant, craignant les conséquences négatives de ce retard.

MDI Alger

M. Amar Gharbi a évoqué le problème des dattes algériennes, dont, selon lui, une petite partie est exportée en raison de l’absence de mécanismes et d’une stratégie claire, étouffée par la bureaucratie, révélant qu’ « une grande partie de ce produit est acheté par les Tunisiens pour être ensuite réexportée dans plusieurs pays tels que la Russie ».

Bessa, Résidence la Pinède