Finance islamique : la BADR , lance des crédits « Hallal » en 2019, pour l’acquisition de logement LPP et LPA

encadrement de la Finance islamique

« La BADR va élargir, à partir du début de l’année 2019,  son action de financement à travers la finance islamique, avec des crédits « hallal » pour différents produits, notamment l’acquisition d’un logement dans les formules, LPP et LPA » c’est ce qu’a déclaré Boualem Djebbar, PDG de la Badr , à Ennahar tv.

Dans ce sens, le même responsable indique que le concours de la banque peut atteindre les 80% du coût logement, et ce en prenant en considération la capacité de remboursement des clients.

Dans le même sillage, Djebbar  annonce  également, qu’en plus du financement des logements ruraux qui existe déjà, la BADR propose dans cette formule Hallal, d’accompagner les agriculteurs qui veulent dans leurs projets d’auto construction.

Par ailleurs, l’acquisition du matériel agricole, se fera, par le biais  du financement participatif, avec un concours de la banque à hauteur de 80% « l’agriculteur n’apportera que 20% du coût du matériel qu’il veut acquérir, nous prenons en charge les 80%. Nous achetons le matériel, pour le revendre à l’agriculteur avec facilité de paiement, et selon ses capcités de remboursement » précise le PDG de la BADR.

A  Cet effet, Djebbar fait savoir, que toutes les agences seront dotées d’un guichet réservé à la finance participative, pour permettre à aux clients de se renseigner sur les différentes façons de réaliser leurs investissement.

MDI Alger

En somme, avec cette mise en avant des produits islamiques, la BADR élargi effectivement son champ de financement,  et pas conséquent, sa clientèle également, en conférant la possibilité aux investisseurs retissant de contracter des crédits à cause de l’usure «Riba »,  de réaliser leurs projet.

Bessa, Résidence la Pinède