Trump en Irak : les Etats-Unis ne peuvent plus être le « gendarme » du monde

troupes américaines

Le président américain Donald Trump s’est rendu en Irak à la rencontre des troupes américaines, a annoncé mercredi la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders. « Le président Trump et la Première dame se sont rendus en Irak tard le soir de Noël pour rendre visite à nos troupes et à nos commandants militaires afin de les remercier pour leur engagement, leur succès et leur sacrifice, et pour leur souhaiter Joyeux Noël », a écrit Mme Sanders dans un tweet accompagné d’une photo montrant le couple en compagnie de jeunes militaires en uniforme.

MDI Alger

Les Etats-Unis ne peuvent plus être le « gendarme » du monde, a déclaré mercredi le président américain Donald Trump lors d’une visite surprise à des militaires américains en Irak, pendant laquelle il a défendu sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie. « Les Etats-Unis ne peuvent pas continuer à être le gendarme du monde », a-t-il dit. « C’est injuste quand le fardeau est entièrement sur nous, les Etats-Unis », a-t-il ajouté.

Bessa, Résidence la Pinède