Planche à billet : une nouvelle demande de 1187 Mds de dinars émise en novembre

planche à billets

Les pouvoirs publics comptent toujours sur le financement non-conventionnel afin de remédier aux différents déficits que connaissent les institutions de l’Etat entre autre le trésor public. De ce fait, une demande de financement de plus de 1187 milliards de dinars est émise de la part de l’Etat pour financer le déficit du trésor de l’année en cours.

Dans sa présentation du rapport annuel sur la situation économique et financière du pays, pour l’année 2017 et les neuf premiers mois de 2018, le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal a révélé que son institution a reçu une nouvelle demande pour l’émission de 1187,2 Mds de dinars au cours du mois dernier.  « Ce montant sera destiné totalement à l’investissement, dont 735,2 milliards pour la Sonatrach et 452 Milliards de dinars pour le Fond national de l’investissement » a précisé Mohamed Loukal.

En outres, des 4005 milliards de dinars qui ont été émis par la Banque centrale au cours de l’année 2017, et qui sont répartis entre 1.470 milliards DA destinés à couvrir le déficit du Trésor public, et 2.264 milliards DA pour financer la dette publique, Loukal a indiqué que «le financement non conventionnel atteindra ainsi, une moyenne de 28% du PIB».

Dans sa présentation de quelques détails, Loukal a  expliqué qu’en janvier 2018, 1 400 milliards de dinars avaient été émis, dont 900 milliards pour couvrir partiellement le déficit du Trésor et 500 milliards de dinars pour la Caisse nationale de retraite pour payer ses dettes à la Caisse nationale de sécurité sociale.

Kia Sportage

Le gouverneur a souligné que solde du compte du trésor à la Banque d’Algérie s’élevait à 1475 milliards de dinars à la fin du mois de septembre, Il a ajouté que l’achat de la dette publique par la Banque d’Algérie à hauteur de 9,4 milliards de dinars représentant une compensation de la différence de prix du carburant accumulée de 2012 à 2014 contribuera à financer une partie du programme d’investissement de Sonatrach.

Bessa, Résidence la Pinède