Médicaments : 1.7 milliards de Dollars d’importations en 10 mois

facture de l’importation des médicaments

La facture de l’importation des médicaments s’est élevée à 1.7 milliards de Dollars sur les 10 premiers mois de l’année 2018, a fait savoir, ce lundi 10 décembre 2018, le Directeur général de la Pharmacie centrale des hôpitaux, M.hamed Ayad.

Concernant la production nationale de médicaments, selon M. Ayad, sa valeur est estimée à 1.6 milliards de Dollars.

Ainsi, selon les statistiques officielles, en 10 ans, la facture des importations a été réduite de 2 milliards de Dollars contrairement aux 5 mds USD d’importations en 2018, avec un taux de croissance de 17%. Mais, la facture reste cependant salée.

A noter que, la production locale de médicaments a pu, selon les chiffres avancés par le Ministre de la santé Mokhtar Hasbellaoui, couvrir 53% des besoins nationaux. Avec  l’objectif  d’atteindre un taux de couverture de 70% des besoins nationaux en médicaments.

Et pour ce faire, le Ministre de la santé a révélé récemment que, 354 projets dans l’industrie pharmaceutique sont en cours de réalisation, dont 92 projets concernant la fabrication des médicaments et 74 projets qui sont à un stade très avancé de la production.

Toutefois, les craintes émises par les acteurs du secteur du médicament, c’est la saturation du marché du médicament en Algérie. Car, avec l’entrée en production d’un nombre aussi important d’usines de production de médicaments, il faudrait bien trouver des débouchées pour exporter les excédents de production.

En outre, le DG de la PCH qui s’est exprimé ce matin sur la chaîne Ennahar, a assuré que, l’Etat a réservé un stock suffisant en médicaments pour l’année 2019, dont la valeur est de 40 milliards de Dinars. Il a affirmé que, la crise que subit actuellement la France n’impactera pas l’Algérie.

Évoquant la problématique de la pénurie de certains médicaments dont le nombre rapportés dans la presse est de 150 produits. M. Ayad a affirmé qu’il n’y a pas de pénurie de médicaments actuellement, tout en rappelant que, il y a cinq ans, il y avait une pénurie de 250 à 300 médicaments dans les hôpitaux.

Kia Sportage

Il a expliqué que, ces dernières années le secteur a connu une stabilité dans l’approvisionnement et la distribution des médicaments. Précisant  que, la distribution du médicament a enregistré une hausse de 26% en 2018.

Bessa, Résidence la Pinède