Baisse des prix d’internet : Les précisions de Houda Feraoun

Medex

La Ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (PTIC), Imane Houda Feraoun a apporté, ce dimanche 9 décembre 2018, des précisions sur son annonce faite en novembre dernier sur les ondes de la chaîne 3 de la radio nationale à Adrar, portant sur une baisse des tarifs internet à compter du 1er janvier 2019.

Elle a précisé qu’il n’y aura pas des baisses sur les tarifs mais des offres commerciales d’Algérie Télécom pareilles à celles pratiquées par les opérateurs de téléphonie mobile.

«Avant de parler de baisse des prix d’internet, il faut qu’on parle d’abord de l’importance de la protection de l’économie nationale. L’équation est difficile, mais, facile à comprendre. Si une entreprise investit un montant d’argent, pour relier au réseau toutes les régions, et un autre montant pour la maintenance de ce réseau, pour payer les salaires des employés et le recrutement de nouveaux employés jeunes pour la nouvelle clientèle. Tout cela à un coût, et c’est impossible qu’elle (l’entreprise) abaisse ses prix sans qu’il y ait d’autres moyens de rentrées d’argent», a justifié la Ministre sur les ondes de la radio chaîne1.

Elle a précisé que «le travail fait au niveau d’Algérie Télécom durant les deux dernières années, c’était pour faire baisser les dépenses. Aujourd’hui, l’installation du réseau de fibre optique au niveau des wilayas est achevée, et celle des câbles sous-marins est presque terminée et entreront en service début 2019, donc, il y avait une possibilité de réduire ses prix sans nuire à ses investissements».

Selon Houda Feraoun, la baisse des prix du débit 2 méga, parce que «c’est le débit de base qui permet au citoyen de bénéficier des services modernes», en ajoutant que «si elle abaisse ses tarifs sur toutes ses offres (4 mégas, 20 mégas, 100 mégas…etc.), sans qu’il y ait un calcul de rentabilité qui lui permettrait de récupérer cet argent d’un autre côté, c’est certain que l’entreprise n’aura pas les moyens d’investir».

Houda Feraoun a assuré les citoyens qu’à partir de 2019, et qu’après l’entrée en service des câbles sous-marins et les Datas Centres, il y aura certainement des baisses des prix, mais, des baisses qui seront pareilles aux promotions faites par les opérateurs de téléphonie mobile soit «des offres commerciales».

MDI Alger

Elle a ajouté que «Comme nous le voyons aujourd’hui au niveau des pays qui nous dépassent dans ce domaine, il y a des offres à titre d’exemple, de 8 mégas avec la moitié des prix» quand il s’agit d’un bouquet. «Il va y avoir des offres. Algérie Télécom fera des offres concernant le mobile, mais, il y aura aussi des offres pour le fixe. A titre d’exemple, ceux qui ont la 4G au niveau des zones rurales, ils bénéficieront certainement, d’offres meilleures que les zones urbaines», a-t-elle expliqué. «Il y aura des baisses, mais, des baisses commerciales», a insisté la Ministre.

Bessa, Résidence la Pinède