Yousfi : l’Algérie exporte du rond à béton vers les Etats Unis

rond à béton

L’Algérie exporte du rond à béton vers les Etats Unis (USA), a fait savoir, ce mardi 4 décembre 2018, le Ministre de l’industrie et des mines Youcef Yousfi, sans préciser les quantités déjà expédiées vers ce pays.

Ces opérations d’exportation de ce matériau vers les USA intervenues après la réalisation des excédents de productions, sont, selon Yousfi «la preuve du développement qu’a connu ces dernières années le secteur de l’industrie».

Tout en affirmant que l’Algérie est autosuffisante en matière de ciment, rond à béton et la céramique, Yousfi table pour les années à venir, sur des exportations de 10 millions de tonnes par an de ciment, 18 millions de pièces de tissus, du fer et des engrais.

«La chute des prix du pétrole en 2014, a eu des répercussions négatives sur l’économie nationale et la situation financière du pays», a rappelé le Ministre, ce qui a poussé l’Etat à faire de la diversification de l’économie nationale une priorité, à travers l’augmentation de la production, afin de réduire la facture des importations et diversifier les exportations, a-t-il ajouté. «L’industrie avec le tourisme et l’agriculture, est le moteur de cette diversification de l’économie nationale», a estimé Yousfi.

Il a rappelé que «durant les années précédentes, pour répondre aux besoins en matériaux de construction que demande le programme de réalisation de logements, nous étions obligés d’importer 6 millions de tonnes/an de ciment, des quantités énormes de rond à béton et de céramique», en estimant qu’«avec l’entrée en production de plusieurs usines, nous avons réalisé l’autosuffisance dans plusieurs matériaux, ce qui a permis de se diriger en 2017 vers l’exportation».

Yousfi a précisé que, l’excédent en matière de production du ciment était de 3 millions de tonnes en 2017, et passera à 10 millions de tonnes dans les années à venir. «Le groupe public GICA participe dans la production nationale de 50%, et les autres parts sont partagées entre les entreprises privées», a-t-il précisé, sur les ondes de la chaîne1 de la radio nationale.

10 projets dans le secteur sidérurgique en cours de réalisation

Concernant l’industrie sidérurgique, Yousfi a fait part d’une capacité de production actuelle de 7 millions de tonnes/an, partagée entre les complexes d’El Hadjar (Annaba) avec 800 000 tonnes/an, Tossyali (Oran) dont a capacité a atteint 4 millions de tonnes/an et sera portée à 6 millions dans 3 ans, le complexe de Bellara (Jijel) avec une production de 2 millions de tonnes/an.

Il a révélé la réalisation en cours de 10 projets  de complexes sidérurgiques à travers le territoire national, qui porteront la production nationale en fer et acier à environ 15 millions de tonnes/an à l’horizon 2030.

Yousfi a fait savoir que, d’autres gisements d’acier ont été découverts au niveau des mines d’El Ouenza et Boukhadhra (elles produisent 2 millions tonnes/an)  à l’est du pays, qui verront leurs capacités de production passer à 5 millions t/an.

Toujours dans la sidérurgie et à propos du gisement de Ghar Djebilet (Tindouf) dont les réserves en minerais ferreux sont estimées à 2 milliards de tonnes, et qui est resté inexploité jusqu’à aujourd’hui. Yousfi a indiqué que, la création d’une usine pilote dans la région pour le traitement du minerai et éliminer les impuretés ici en Algérie, ce qui nécessite la mobilisation de beaucoup d’argent, et notamment, son transport sur une distance de 1500 kms, ce qui nécessiterait la réalisation d’un nouveau chemin de fer, ainsi que, l’aménagement de la zone son alimentation en électricité et gaz et eau.

Kia Sportage

Il a précisé que, les études techniques ont été entamées et connaîtront un avancement important en 2019.

Bessa, Résidence la Pinède