L’ONIL : Les algériens consomment annuellement 55 litres de lait, en plus de la moyenne mondiale

consommation de lait

Les algériens consomment plus que la moyenne mondiale en matière de lait. En effet, le Directeur général de l’Office national interprofessionnel du lait (ONIL) Mourad Alim, a fait savoir, ce mardi, que, la consommation annuelle des algériens de ce produit est estimée à 145 litres par an, alors que, la moyenne mondiale fixée par la FAO est de 90 litres/an par citoyen.

Ainsi, les algériens consomment quelques 55 litres/an de plus que les autres pays du monde. Ce qui constitue un danger pour la santé des citoyens, d’autant plus que, rappelons-le, l‘Organisation mondiale de la santé (OMS), signale que la consommation abusive du lait engendrerait des maladies, notamment, chez les personnes intolérantes au lactose.

Par ailleurs, le DG de l’ONIL a indiqué que, la consommation annuelle de lait en Algérie est de 5 milliards de litres, dont 3.5 milliards de litres produites localement, tandis que, le gap de 1.5 milliards de litres, est importé sous forme de poudre de lait subventionnée transformée en par les laiteries en lait de sachet.

Selon M. Alim, la facture de l’importation par l’ONIL des 200 000 tonnes de poudre de lait, est estimée à 400 millions de Dollars. Les origines de ces importations sont issues des pays comme : la Hollande, l’Uruguay. «Nous avons une liste de pays restreinte avec lesquels nous travaillons, en ce qui concerne les importations», a affirmé le DG de l’office.

A ce propos, il est utile de rappeler que, l’Algérie est considérée comme le deuxième plus gros importateur de poudre de lait dans le monde après la Chine.

Le DG de l’ONIL a reconnu, dans sa déclaration à Ennahar, que, «la fraude existe», en ce qui concerne la déviation par les importateurs de cette poudre importée, destinée à la transformation par les laiteries en lait en sachet, à d’autres usages et à la spéculation.

MDI Alger

Dans ce sens, il a affirmé que, «nous nous attelons à combattre ce phénomène en collaboration avec les services de contrôles du Ministère du commerce». Toutefois, il a précisé que, seulement 2% de cette poudre est utilisée dans la production de fromages et les yaourts…etc.

Bessa, Résidence la Pinède