Indice des pays les plus prospères : L’Algérie classée 116ème sur 149 pays

L’Algérie a été classée à la 116ème place sur 149 dans la 12ème édition du classement des pays les plus prospères dans le monde «The Legatum Prosperity Index 2018» publié ce mercredi 28 novembre et réalisé par «Legatum Institute». L’Algérie a régressé d’une place par rapport au classement de 2017.

A noter que, Legatum Institute est une organisation britannique caritative indépendante à vocation éducative dont les objectifs sont de Comprendre, mesurer et expliquer le passage de la pauvreté à la prospérité pour les individus, les communautés et les nations. Il s’est basé dans la réalisation de son classement en prenant en considération plusieurs indicateurs tels que la qualité de l’économie, la gouvernance, la santé, l’éducation, la sécurité, l’environnement, le climat des affaires… etc.

«L’indice montre pourquoi le PIB est une mesure inadéquate de l’expérience vécue par les gens; La prospérité est plus qu’une mesure de la richesse, mais se compose plutôt de neuf piliers, comprenant d’autres éléments fondamentaux pour le bien-être, notamment la santé, l’éducation et la gouvernance. Il en ressort que les pays prospères ont des économies ouvertes, des sociétés inclusives et des personnes plus autonomes qui sont plus en mesure de réaliser leur plein potentiel», lit-on dans le rapport de l’institut britannique.

D’après ce classement, l’Algérie est mieux classée en matière des indicateurs liés à la stabilité et la sécurité, en arrivant à la 57ème place.

Par contre, les autres indicateurs ont tous virés au rouge. Ainsi, l’Algérie est classée à la 135ème en ce qui concerne l’environnement des affaires ; 145ème en termes des libertés individuelles ; elle s’est placée à la 120ème en matière de capital social et 115ème concernant la qualité de l’économie.

Au niveau régional, c’est-à-dire, à l’échelle nord-africaine, l’Algérie a fait mieux que les pays comme l’Egypte (122ème) et la Libye (133ème). Mais, est arrivée loin derrière la Tunisie (102ème) et le Maroc (107ème).

A la tête de ce classement établi par l’institut britannique, on retrouve la Norvège, la Nouvelle Zélande et la Finlande classés respectivement comme les trois pays les plus prospères dans le monde. L’Allemagne est classée 14ème, les Etats-Unis 17ème et la France 20ème.

Les rédacteurs de l’indice ont noté que, la prospérité mondiale est à son plus haut niveau en 12 ans, avec plus de personnes vivant une vie prospère comme jamais auparavant. «La 12ème édition de l’Indice de prospérité Legatum montre que la prospérité a continué de croître dans le monde au cours de l’année écoulée, atteignant son plus haut niveau jamais atteint et enregistre une augmentation constante depuis la création de l’Indice en 2007», ont-ils indiqué. «À l’échelle mondiale, 113 pays ont connu une prospérité croissante au cours des cinq dernières années, ce qui équivaut à 75% des pays de l’Indice et abrite environ six milliards de personnes», est-il précisé.

Toutefois, ils ont précisé que «l’écart entre les pays affichant les scores de prospérité les plus élevés et les plus faibles se creuse», en ajoutant que «l’écart entre le haut et le bas des pays est maintenant 10% plus large qu’en 2013».

Selon eux, «la sécurité et la sûreté sont la base du succès de l’édification de la nation et constituent la condition essentielle de la prospérité». «La sécurité continue de se dégrader, la détérioration la plus importante ayant été constatée dans la région MENA et en Afrique subsaharienne, sous l’effet de la guerre, du terrorisme, de régimes oppressifs et de la diminution de la disponibilité de nourriture et de logements», ont-ils observé.

Selon la même source, «la prospérité est tributaire d’un bon leadership pour identifier et appliquer les priorités nationales, mobilisant ainsi un soutien en faveur d’un programme de développement clair».