AccueilActualitéExploration de l’or : l’Etat développera les gisements de Tirek et Amesmessa

Exploration de l’or : l’Etat développera les gisements de Tirek et Amesmessa

- Advertisement -

les gisements de l’or de Tirek et d’Amesmessa dans le Sud algérien bénéficieront d’un programme complémentaire au travail d’exploration qui est effectué par l’EFGM.

«Les objectifs de ce programme est d’augmenter les réserves et aussi lancer les études pour modifier le plan d’exploitation de ces lignes et passer à une exploitation souterraines » a indiqué le directeur des mines au niveau du ministère de l’industrie et des mines, Hanifi Mourad, en marge de la rencontre de la Mission économique « Mines et développement durable » organisée pour une délégation d’entreprises québécoise.

The graduate Fair

Pour se faire, les autorités se lancent à la recherche des partenaires fiables pour accomplir ce projet, dans ce sens, le même responsable a indiqué que des partenariats sont possible et sont fortement demandé. «Nous avons des pourparlers avec plusieurs partenaires étrangers et entre autres une entreprise canadienne présente à cette rencontre».

Pour précision, ces gisements se trouve dans la wilaya de Tamanrasset, dans le Hoggar qui abrite plusieurs gisement d’or dont les plus importants ceux de  Tirek qui est estimé a une teneur moyenne de 18 g/tonne.  Cela étant, la région du Hoggar abrite d’autres gisements d’or, dont les plus importants demeurent ceux de Aïn Abegui qui dispose de réserves estimées à 2 807 000 tonnes avec une teneur de 3.59 g/t.

Il existe aussi le  gisement de Tiririne-Hanane, situé à 450 km à l’est de Tamanrasset, fait également partie de ce lot. Ses réserves géologiques sont évaluées à 481 100 tonnes avec une teneur moyenne de 17 g/t. Selon le ministère de l’Energie et des Mines, les réserves en or mises en évidence jusque-là sont de l’ordre de 100 tonnes, alors que le potentiel global est estimé à plus de 200 tonnes.

Par ailleurs, les recherches effectuées dans la région de Reggane se sont soldées par la découverte de 1 500 grains de diamant. Ce métal précieux serait également présent dans d’autres régions sahariennes, selon certaines études. Pour revenir à la région du Hoggar, d’importantes quantités d’uranium y ont été localisées, ces dernières années. Leur exploration n’est qu’une question de temps. Pour rappel, L’Algérie est classé dans les 10 plus importantes réserves en lingots d’or.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine