Homela deuxEmploi : priorité aux jeunes insérés dans la cadre du DAIP, en...

Emploi : priorité aux jeunes insérés dans la cadre du DAIP, en 2019

« Les jeunes insérés dans le cadre du DAIP seront prioritaires dans les opérations de placement classique au sein du monde du travail en 2019 », a déclaré hier, à Alger, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, M. Mourad Zemali, lors d’une rencontre des directeurs de wilaya de l’emploi, a rapporté ce dimanche El Bilad.

M. Zemali a indiqué que sur un total de 407.038 bénéficiaires de ce dispositif, 100.000 n’ont pas encore bouclé une année depuis leur insertion.

La principale problématique qui se pose concernant la situation de ces jeunes était, selon lui, liée au fait que « 72 % d’entre eux relèvent du secteur administratif, ce qui prolonge la durée de leur insertion, au regard des conditions requises pour ce faire, rappelant que « tous les efforts sont consentis en vue de leur trouver les solutions adéquates ».

S’exprimant sur le bilan du dispositif, le premier responsable du secteur a affirmé que « plus de 2 millions de jeunes en ont bénéficié, dont 1,7 million insérés de manière permanente dans les dispositifs».

Le ministre a rappelé que durant les 9 premiers mois de 2018, 37.920 jeunes demandeurs d’emploi ont été insérés pour la première fois, et que 75 % des opérations d’insertion dans ce dispositif ont été enregistrées dans le secteur économique.

Évoquant la situation de l’emploi dans la région du Sud, M. Zemali a souligné que « des mesures  exceptionnelles ont été prises en faveur des communes frontalières qui souffrent d’un grand manque d’opportunités d’emploi, en raison de la faiblesse du tissu économique dans ces zones ».

A ce propos, le ministre a indiqué qu’un programme spécial a été adopté, en collaboration avec les autorités locales, visant l’insertion de 14.048 demandeurs d’emploi dans les différents services administratifs des communes, afin d’améliorer  ses performances en faveur des citoyens.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que 9843 demandeurs d’emploi ont rejeté des offres d’emploi, alors que 269.993 demandeurs ont été placés dans le cadre de l’emplacement classique, entre janvier et septembre 2018.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine