Strategie d’exportation : La première étape sera mise en œuvre en décembre prochain

nouvelle stratégie des exportations

La mise en œuvre de la première étape de la nouvelle stratégie des exportations interviendra au mois de décembre prochain. C’est ce qu’a annoncé mercredi, le ministère du commerce Saïd Djellab, qui s’est exprimé en marge du salon international de l’Agroalimentaire «Hospitality and food», qui se déroule actuellement à Doha au Qatar.

Selon Djellab l’Etat est en train de régler et de prendre en charge tous les problèmes liés au transport des marchandises et produits destinés à l’exportation, notamment, à travers l’entreprise spécialisée dans le domaine du transport et de la logistique «Logitrans».

«Désormais, tous les éléments sont réunis pour lancer la nouvelle stratégie d’exportation», a affirmé le Ministre, en expliquant qu’à travers cette nouvelle stratégie, «le gouvernement veut donner un nouvel élan à la production nationale, en encourageant les exportations hors hydrocarbures».

Djellab n’a pas manqué par la même occasion d’appeler et d’encourager les opérateurs nationaux à conquérir les marchés extérieurs.

Par cette nouvelle stratégie, l’Algérie cherche à diversifier ses exportations qui dépendent à plus de 95% des hydrocarbures, en augmentant les exportations hors-hydrocarbures qui restent marginales, par rapport aux potentialités existantes, et ce, malgré l’amélioration qu’elles ont connu cette année.

Dans ce sens, selon les chiffres communiqués, les exportations hors hydrocarbures de l’Algérie sont dans une phase ascendante. Elles ont atteint le seuil des 2 milliards de dollars, qualifiée d’«année record», durant les huit premiers mois de 2018.  Et selon les estimations des autorités concernées, elles pourraient, même, se situer à 3 milliards de dollars, à la fin de cette année.

Par ailleurs, après Washington (USA), Bruxelles (Belgique), et Nouakchott (Mauritanie), l’Algérie a mis le cap à Doha la capitale qatarie, dans laquelle elle y participe en tant qu’invité d’honneur à la 4ème édition du salon «Hospitality and Food».

Notons  que, pas moins de 33 opérateurs économiques algériens y ont pris part à cette manifestation, en plus de l’importante délégation dirigée par le Ministre du commerce qui s’est rendue dans la capitale qatarie.

A ce propos, pour Djellab, la participation de l’Algérie à ce salon en tant qu’invité d’honneur confirme, une fois de plus, «l’image qu’elle détient en tant que destination prometteuse pour les investissements». Il a estimé que «cette manifestation avait permis de donner une image globale sur la diversité économique en Algérie, et particulièrement la diversité agroalimentaire».

Cependant, le Gouvernement qui multiplie ses participations aux manifestations économiques à l’étranger, tentent de placer les produits algériens sur les marchés extérieurs, et donner aux étrangers une idée de ce qui est produit et ce qui se fait en Algérie.

Dans ce cadre, le Ministère du commerce a même installée récemment une commission multisectorielle chargée de la préparation et de l’organisation des manifestations économiques et des expositions algériennes à l’étranger.

Kia Sportage

«Les initiatives et participations individuelles des opérateurs économiques algériens aux différentes expositions à l’étranger ne peuvent avoir lieu dorénavant sans passer par cette Commission et sans l’approbation du ministère du Commerce», avait déclaré le Ministre du commerce lors de l’installation de ladite commission, en estimant que cet encadrement est une «priorité», car, il y va de l’«image» de l’Algérie.