Industrie automobile : de nouveaux avantages pour Sovac afin de faire baisser les prix

avantages à Sovac

Le Conseil national de l’investissement (CNI) a accordé de nouveaux avantages à Sovac Production Spa, qui assemble en Algérie les véhicules de la marque allemande Volkswagen.

Le CNI a donné son accord, après sa réunion du 30 octobre dernier, pour l’extension des avantages accordés aux véhicules touristiques au profit des véhicules utilitaires légers produits par la société Sovac Production Spa, a rapporté ce jeudi le quotidien Ennahar sur son site officiel.

L’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) a été ainsi chargée de « signer avec le promoteur un avenant à la convention d’investissement portant extension des avantages y afférents », selon le même média. Ces nouveaux avantages permettront de réduire le prix des véhicules utilitaires légers construits dans les usines de Sovac.

Les gammes de véhicules commercialisées par Sovac grignotent de plus en plus de part de marché. En effet, la position de SEAT sur le marché national se confirme un peu plus chaque jour, avec une hausse considérable des volumes de production. Depuis juin 2017, SOVAC PRODUCTION a assemblé 20 000 SEAT, grâce à ses trois modèles Ibiza, Arona et Leon FR, a indiqué la société en juillet dernier dans un communiqué.

Par ailleurs, le Ministre de l’industrie et des mines Youcef Yousfi a inauguré, le 24 septembre dernier, à Batna, la nouvelle usine Gloviz de Global Group, spécialisé dans le montage des voitures de la marque Kia et des camions de la marque Hyundai.

A l’occasion de sa visite officielle au Japon, le ministre a visité mardi dernier le site du constructeur automobile Toyota basé à Nagoya, et s’est entretenu par la suite avec les responsables des marques automobiles Nissan et Suzuki.

Kia Sportage

Malgré l’intérêt affiché des constructeurs automobiles pour le marché algérien, les prix des véhicules neufs ou même d’occasion restent exorbitants, et la crise financière et économique qui touche le pays de plein fouet a aggravé la situation du marché. A ce propos, le ministre a déclaré, à l’occasion des journées techniques de la sous-traitance véhicules, tenues en mars dernier, à Alger, que son département veillerait à ce que les prix des véhicules montés localement ne soient pas supérieurs aux prix des véhicules importés.