Algérie-Liban : des visas immédiats pour les Algériens

coopération algéro-libanaise

Dans un entretien accordé au quotidien Echorouk, l’Ambassadeur du Liban, M. Mohamed Mahmoud Hassan, est revenu sur les relations bilatérales entre les deux pays. Il a fait savoir que des nouvelles mesures ont été prises pour les Algériens, y compris l’octroi d’un visa immédiat, et le nombre de vols porté à trois vols par semaine, et des hôtels de luxe, avec un taux de réduction de 60%. L’Ambassadeur Mohamed Hassan a souligné l’intérêt de son pays à investir en Algérie, notamment dans le secteur de l’agriculture et l’importation de dattes algériennes.

Les Libanais sont actifs en Algérie dans de nombreux secteurs tels que la finance, le commerce, la banque, l’hôtellerie, le pétrole et la construction, ainsi que dans le secteur des services liés à la construction, la rénovation et la maintenance, ainsi qu’à la gestion immobilière, aux études de faisabilité, aux études d’ingénierie.

M. Hassan a indiqué que « nous sommes impatients d’accroître le volume des échanges commerciaux entre nos deux pays, en particulier pour partager nos produits dotés d’avantages concurrentiels, notamment les dattes algériennes dont nous avons besoin sur le marché intérieur libanais ».

Interrogé sur les relations bilatérales, l’Ambassadeur a souligné que « lorsque j’ai commencé ma mission en tant qu’ambassadeur du Liban en Algérie, j’ai mené une étude générale sur les projets et les domaines d’activité en Algérie. J’ai constaté qu’il existait deux secteurs qui sont le tourisme et l’agriculture et nous avons alors décidé de faciliter la délivrance de visas qui sont accordés en une journée ».

S’agissant du tourisme, M. Hassan a fait savoir que « nous aurons des réunions avec des opérateurs algériens exerçant dans le domaine du tourisme pour les familiariser avec les structures touristiques de notre pays, en proposant des offres en fonction des moyens du touriste algérien, puisqu’au centre-ville de Beyrouth, les prix peuvent être un peu élevés ».

Par ailleurs, l’Algérie et la Russie ont convenu d’annuler les visas pour les diplomates  affirmant que cela relève de la volonté de renforcer les liens d’amitié et la coopération existante entre les deux pays et de faciliter la circulation de leurs ressortissants circulant avec des passeports diplomatiques ou en mission.

MDI School