Mohamed.S.Bakindo, SG de l’OPEP : «L’Algérie a toujours joué un rôle important dans la stabilisation du marché pétrolier»

Le Secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole Mohamed Sanusi Bakindo a estimé, ce lundi 29 octobre 2018 à Alger, que « l’Algérie a toujours joué un rôle important dans la stabilisation du marché pétrolier ».

S’exprimant lors de la rencontre «Algeria Future Energy», organisée par Sonatrach au Centre International des conférences (CIC), M. Barkindo a rappelé que, ces dernières années, l’Algérie a fortement contribué à l’OPEP, notamment, en abritant les différentes réunions de l’OPEP-Non-OPEP, qui ont porté sur la stabilisation des prix du baril et du marché en général.

A ce propos, il a estimé que, les réunions de 2008 à Oran, de 2016 et 2018 à Alger, ont été d’une grande importante dans la stabilisation du marché et les décisions qui ont été prises ont été reconnues par la communauté internationale. «L’Algérie a été un point focal dans la stabilisation des prix du baril», a déclaré le SG de l’OPEP.

Selon lui, l’OPEP «est devenu un outil important dans le marché pétrolier», en ajoutant que l’organisation «va continuer à travailler avec ses partenaires et à partager en ligne toutes les données liées au marché des hydrocarbures».

Par ailleurs, M. Bakindo a qualifié l’Algérie de grand producteur de pétrole et de gaz, en rappelant qu’elle est le 17ème pays producteurs dans le monde avec 60% de sa production exportée.

Il a souligné que l’Algérie ne fait pas seulement des prouesses dans le domaine du pétrole et du gaz, mais, en reprenant les propos du Premier Ministre Ahmed Ouyahia, elle couvre 100% de ses besoins dans plusieurs secteurs.

En outre, le conférencier a indiqué qu’«aujourd’hui, les compagnies nationales pétrolières ont élargies leurs activités à divers domaines», estimant que «la Sonatrach fondée en 1963, a pu refléter ce succès de diversification, et ce, grâce  aux actions élargies à l’amont et l’aval pétroliers».

Selon lui, la Sonatrach a pu mettre en place des infrastructures (Pipelines), qui ont pu permettre le transport d’hydrocarbures dans différents régions du monde. «Cette compagnie attire des investissements étrangers à travers des partenariats pour augmenter son taux d’intégration», a expliqué M. Bakindo.

MDI Alger

Il a ajouté que dans le cadre de sa stratégie SH 2030, la Sonatrach vise à réaliser un chiffre d’affaires de 60 milliards de Dollars, dont une partie de cet argent sera réinvestie.

Bessa, Résidence la Pinède