Métro d’Alger : des appels d’offres en préparation, pour l’extension de la ligne Bab El Oued /Chevalley/Draria

EMA

Le Ministère des travaux publics et des transports prépare le lancement des appels d’offres pour le lancement des travaux des extensions du métro d’Alger de Bab El Oued vers Chevalley et de Chevalley vers Ouled Fayet , El Achour et Draria.

C’est ce qu’a fait savoir hier (lundi) le Ministre Abdelghani Zaalane en marge d’une cérémonie organisée au niveau du siège de son département à l’occasion de la journée nationale de la presse correspondant au 21 octobre de chaque année.

Il a affirmé que son département a reçu le feu vert du Gouvernement concernant le lancement des projets du secteur, notamment, les aéroports, les autoroutes, des travaux d’extensions d’infrastructures, à l’instar de l’extension du métro d’Alger de Bab El Oued vers Chevalley et Ouled Fayet.

Selon le Ministre cette autorisation du Gouvernement est justifiée par le redressement des recettes du Trésor suite à la hausse des prix du pétrole.

A propos des extensions du métro d’Alger, Zaalane a précisé que les services de son ministère ont préparé auparavant des études liées au lancement du projet de la ligne Bab El Oued-Chevalley comme première extension, et à partir de Chevalley, la ligne s’étendra sur deux extensions, une vers Ouled Fayet et l’autre vers El Achour et Draria.

«Le lancement de ces deux projets est venu comme une priorité pour désengorger la circulation au niveau de la capitale, tout en sachant que, ces zones sont classées comme étant des points noirs en matière d’embouteillage, et représentent  une priorité dans le plan d’action du Gouvernement visant à améliorer et faciliter les déplacements à Alger», a-t-il indiqué dans une déclaration à Ennahar.

MDI Alger

Toutefois, le Ministre a expliqué que le lancement des travaux s’effectuera en fonction de la priorité que revêt chaque projet, et ce jusqu’à l’achèvement de tous les projets inscrits dans le programme du quinquennat écoulé, et qui étaient gelé en raison de la politique de rationalisation des dépenses instaurée ces dernières années par le Gouvernement.

Bessa, Résidence la Pinède