Yousfi : « l’exploitation de l’or algérien doit se faire d’une manière sérieuse et professionnelle »

complexe agroalimentaire de Corso

L’exploitation de l’or en Algérie peine à prendre de l’ampleur vue les échecs qu’ont connus les anciennes expériences. Toutefois, le ministère de l’industrie et des mines, envisage une stratégie afin de relancer cette activité qui recèle des ressources estimés à 170 Millions de tonnes.

Le ministre de secteur, Youcef Yousfi, a indiqué que « l’exploitation de l’or algérien doit se faire d’une manière sérieuse et professionnelle », regrettant le fait que l’ancien partenaire n’avait pas assez d’expérience et de moyens pour exploiter l’or algérien.  «C’est un choix malheureux » a-t-il souligné lors de son passage au forum du quotidien El Moudjahid. Yousfi a expliqué que l’ancien partenaire en l’occurrence, l’australien GMA Ressources,  exploité uniquement l’or prés de la surface et n’avait pas les moyens d’aller dans les profondeurs.

Afin de relancer l’activité minière de l’or, Yousfi a indiqué que « nous sommes entrain de chercher des paritaires  plus sérieux et qui peuvent  effecteur non seulement des exploitations mais aussi de l’exploration », car selon ces dires, l’or peut aussi exister dans d’autres régions du pays » a-t-il fait savoir.

En effet, évoquant, les exploitations minières dans le pays, le ministre a souligné que l’Etat possède une vaste stratégie pour relancer plusieurs filières, notamment en ce qui concerne, les terres rares qui rentrent dans l’industrie électronique, ou bien l’ilium qui est très demandé dans les industries innovantes.

Le ministre est revenu a ce propos, sur le vaste projet de l’exploitation du phosphate, dans les wilayas de l’Est de pays, notamment les mines de Ghar Djbilate,  en indiquant que le choix du partenaire est fait, et les négociations sont terminées et que le projet sera lancé dans les prochains mois, qui est un investissement d’un montant de 1500 milliards de dinars. Ce grand projet permettra à l’Algérie, de passer de 1,2 Million de tonnes à 10 millions de tonnes.