Le nouveau système informatique des Douanes sera opérationnel en 2019

Douanes

Le nouveau système information des services de Douanes sera opérationnel dès l’année 2019, a annoncé hier (mercredi) à Alger par le Directeur général de ce département, Farouk Bahamid.

«Le projet de logiciels des douanes algériennes a été réalisée à  hauteur de 50% avant son exécution dès l’année 2019»,  a indiqué Bahamid, devant une délégation de la commission des Affaires économiques et financières du Conseil de la Nation, en précisant que ce projet renferme «trois axes sur lesquels repose le nouveau système informatique des douanes qui remplacera le système informatique actuel mis en place en 1995».

Selon les propos du DG des Douanes rapportés par l’agence officielle, «outre le projet de logiciels, le nouveau système informatique prévoit deux autres projets, le premier concerne la réalisation d’un data center (centre de données) et le deuxième le développement du programme de réforme du réseau de communication».

De son côté, le Directeur du Centre national des transmissions et système informatique des Douanes (CNTSID), Smaïl Boudadi, a fait savoir que «le projet du centre de données, dont les travaux de réalisation ont été confiés à l’entreprise chinoise de solutions numériques Huaweï, durant le premier semestre de l’année 2019».

«Le data center va constituer le contenant devant recevoir les logiciels de gestion automatisée des Douanes et il sera renforcé en matière de transport des données et de la connectique par une mise à niveau du réseau auprès des opérateurs nationaux», a-t-il expliqué

Concernant la promotion de la réforme du réseau de communication, le responsable a indiqué que ledit projet était en cours d’élaboration avec le groupe « Algérie Télécom », soulignant que le délai de réalisation avait été fixé à 18 mois.

«Le nouveau système informatique des Douanes vise le dédouanement et la franchise électroniques et la sélection automatique des biens à haut risque via le système de gestion des risques», a précisé le même responsable, qui a ajouté que ce système permettra, également, «l’échange électronique des données et des documents numérisés (guichet unique) ainsi que le suivi, en temps réel, des étapes de dédouanement et du monitoring»

Boudadi a affirmé à propos du plan d’action qui sera adopté, qu’il s’agit de «l’intensification et du transfert des données actuelles pour les utiliser dans le nouveau système informatique outre l’accompagnement et la gestion des données variables et la formation continue au profit des usagers du système informatique».

Par ailleurs, le même responsable a relevé que le système informatique actuel présente des insuffisances, notamment, «l’absence de la vérification  automatique de la véracité des données mais aussi le manque d’outils permettant la soumission des rapports et la sélection automatique des données».

A noter que, les membres de la commission du Sénat ont effectué deux visites d’inspection des structures de Douanes à Alger. Ils ont, ainsi, inspecté le Centre des statistiques (Cnis) sis à la Place des Martyrs et une autre visite au Port d’Alger.

Des explications ont été fournies par les responsables de Douanes aux membres de la commission sur les différentes étapes et opérations de dédouanement de marchandises.

MDI Alger

Dans leurs interventions, les sénateurs ont mis l’accent sur la nécessité de faciliter la tâche aux opérateurs tout en protégeant l’économie nationale.

Bessa, Résidence la Pinède