Rencontre EPAL -Oxford Business Group : le baromètre économique et financier à l’ordre du jour

EPAL

Une rencontre entre le DG et les directeurs du Conteneur et de l’aconage de l’EPAL (entreprise portuaire d’Alger)  et deux experts du cabinet anglais Oxford Business Group a eu lieu dernièrement au niveau de l’EPAL. L’objectif de cette rencontre étant d‘évaluer la température économique, financière et humaine de l’Entreprise Portuaire d’Alger puis l’analyser par des spécialistes en croisant une multitude d’informations.

Selon l’EPAL, l’importance des données recueillies par ces deux experts serviront à alimenter le rapport 2018 qui sera présenté l’an prochain.

La même source affirme que Mohammed Larbi DG de l‘EPAL a fourni les principaux agrégats de l’entreprise pour les années 2016 et 2017 en estimant que la fin 2018 connaitra une baisse de l’activité de prés de cinq pour cent en raison des mesures de limitation des importations introduites par les pouvoirs publics.

Dans le document – rapport 2017 concernant l’Algérie-, le cabinet de conseil et d’intelligence économique Oxford Business Group (OGB) met l’accent sur les efforts consacrés par l’Etat pour renforcer et diversifier son économie sur fond de chute des prix du brut.

« Composé de 200 pages, le rapport, qui évalue les tendances et les développements de l’économie du pays, comporte des analyses et interviews portant sur des secteurs comme l’énergie, les services financiers, l’industrie, l’agriculture, l’immobilier et les transports. On y trouve une interview du Président de la République Abdelaziz Bouteflika, la contribution croissante du secteur privé dans le PIB, notamment le rôle des petites et moyennes entreprises (PME) soutenues par de nouvelles mesures », indique-t-on.

L’EPAL ajoute que le secteur des hydrocarbures fait également l’objet d’une large couverture du rapport qui cite l’important effort d’investissement dans le cadre d’un double plan visant à répondre aux besoins nationaux et à stimuler les exportations. Accompagné d’un guide détaillé, secteur par secteur, pour les investisseurs, le document comprend également un large éventail de contributions de plusieurs hauts responsables dont Abderrahmane Raouya, ministre des Finances, Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports, le Gouverneur de la Banque d’Algérie, le P-dg de Sonatrach, …… « Le rapport Algérie 2017 marque l’aboutissement de plus de dix mois de recherche sur le terrain par une équipe d’analystes d’Oxford Business Group. », conclu-t-on.

MDI School