HomeActualitéNationalHattab appelle les privés à investir dans le secteur de la jeunesse...

Hattab appelle les privés à investir dans le secteur de la jeunesse et des sport

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab a appelé, lundi à Djelfa les investisseurs privés à investir dans le secteur de la jeunesse et des sports en respectant les spécificités et les besoins de chaque région dans la concrétisation des projets à rentabilité économique importante.

Dans une conférence de presse animée au deuxième jour de sa visite d’inspection à Djelfa, le ministre a souligné que « l’investissement dans le secteur par les privés doit être conforme aux besoins de chaque région en matière de différentes structures de sport pour leur donner de l’efficacité, à l’instar de celles concrétisées dans plusieurs wilayas par des investisseurs privés, à savoir entre autres des piscines et des espaces de loisir ».

Saluant les efforts consentis par l’Etat dans cette wilaya « jouissant de capacités importantes et connaissant une dynamique sur tous les plans », il a fait savoir que « l’Etat a consacré, dans les différents programmes de la République, plus de 9,8 milliards de dinars à son secteur pour la réalisation de près de 309 projets ».

Évoquant les projets gelés du secteur dans la wilaya, notamment les projets dont les travaux n’ont pas été lancés et qui ne dépassent pas 30 projets, M. Hattab a affirmé « qu’il s’agit de report au vu la conjoncture financière qui exige la rationalisation des dépenses du pays ».

Il s’agit, selon M. Hattab, du Centre de formation des élites, de certaines piscines et de salles omnisports ainsi que de complexes sportifs de proximité, affirmant que le gel avait touché les projets non lancés pour plusieurs raisons locales et que ce phénomène ne concernait pas la wilaya de Djelfa seulement. Le ministre a saisi cette opportunité pour mettre en exergue les efforts déployés par l’Etat en matière d’accompagnement des jeunes, soulignant que près de 74.000 enfants (âgés entre 6 et 17 ans), issus du sud et des hauts plateaux ainsi que les enfants victimes du terrorisme, ont bénéficié cette année de vacances d’été.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine