La BAD financera des entreprises publiques et privées non africaines qui investissent en Afrique

En l'espace de 10 ans la dette publique africaine est passée de 38% à 56% du PIB

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a récemment approuvé une nouvelle mesure qui l’autorise à financer directement et sans garanties, des entreprises publiques et privées non africaines qui investissent en Afrique.

Sont ciblées par la mesure des firmes étrangères, des sociétés de private equity, des gestionnaires de fonds non africains qui réalisent des projets et des investissements ciblant le continent africain et susceptibles de conduire à son développement.

« La nouvelle politique de la BAD est un véritable levier de changement pour les investisseurs à la recherche d’opportunités d’investissement rapides en Afrique. Cette politique ouvre la porte aux possibilités de financement pour les firmes privées non africaines et elle simplifie aussi considérablement la phase d’entrée sur le marché africain », communique la BAD.

Ecofin

MDI School