La BID envisage de lancer un fonds dédié au financement des infrastructures en Afrique

infrastructures en Afrique

La Banque islamique de développement (BID) envisage de lancer deux fonds dédiés au financement des infrastructures en Afrique et en Asie en 2019, a rapporté l’agence Reuters, le 11 octobre, citant un dirigeant de l’institution. « Les nouveaux fonds contribueront à combler le déficit d’investissements dans des projets tels que les transports, l’énergie et l’assainissement dans les deux régions », a déclaré Mohamed Nouri Jouini, vice-président de la banque en charge du développement des partenariats. « La banque mène actuellement des négociations pour attirer des contributions financières vers les nouveaux fonds et sélectionner des gestionnaires externes », a-t-il ajouté, en marge des Assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale.

La BID estime que le déficit de financement des infrastructures s’élève à plus de 87 milliards de dollars en Afrique, où sont situés plus de la moitié de ses pays membres.

Le lancement des deux nouveaux fonds dédiés aux infrastructures fera suite à la création d’un véhicule d’investissements dédié aux technologies et doté de 500 millions de dollars, en avril dernier. « C’est une nouvelle politique de la BID qui consiste à mettre l’accent sur des domaines thématiques, qu’il s’agisse des infrastructures, des technologies ou d’autres domaines », a souligné M. Jouini. 

GMI BS

Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède