Métro d’Alger : 30 millions de voyageurs transportés en 2017

EMA

« En 2017, le métro d’Alger a transporté 30 millions de voyageurs », a indiqué ce mardi, M. Gerald Vera, directeur maintenance, RATP El Djazair, à l’occasion d’une journée d’étude, sous le thème « Réussir une intégration économique locale à travers le partenariat industriel », qui s’est tenue en marge de la 12ème édition du salon professionnel international de l’industrie « Alger Industries 2018 », au Palais des Expositions.

M. Vera a annoncé « la réception de 12 nouveaux trains, dont en novembre prochain et les 8 restants seront reçus d’ici juin 2919 », précisant que « le métro d’Alger dispose de 14 trains et de 19 km de ligne, et l’intervalle entre deux trains est de 7 minutes, ce qui nécessite une maintenance très précise ».

Par ailleurs, M. Rezki Kitouni, PDG de la Société de Maintenance de l’Est (SME), une filiale du groupe GICA, a indiqué, lors de son intervention, que « la SME a été créée pour l’intégration. Dans les 1990, on avait des difficultés à importer des pièces de rechange et nous avons décidé de fabriquer le maximum de pièces en Algérie »,  citant l’exemple des véroles achetées auparavant à 130.000 euros, aujourd’hui, on l’a fabrique en Algérie.

A ce propos, M. Kitouni a indiqué que « cette année, nous avons fabriqué une vérole de 100 mm, une première pour les cimenteries ». Il a rappelé que la SME a signé un contrat avec le groupe Cevital pour la fabrication d’une unité de la chaux à Biskra.

Parmi les réalisations de la SME, on note la réalisation clé-en-main de deux centrales de conditionnement ciment, d’une capacité de 16.000 sac/heure chacune, pour l’unité de conditionnement de Touggourt et de Biskra.

De son côté, M. Halim Ammar Khodja, directeur adjoint de la Chambre de Commerce et d’Industrie Algéro-Française (CCIAF), a souligné que « nos activités sont axées sur l’information, la formation, la mise en relation et l’accompagnement, et nous informons les entreprises françaises sur la loi de finances, pacte d’actionnaires, la règle 49/51, le transfert des dividendes et les appels d’offre ».

Il a indiqué qu’en 2017, la CCIAF a accompagné « plus de 105 entreprises françaises en Algérie et plus de 1.300 rendez-vous B2B », ajoutant que « cet accompagnement se traduit soit par des missions individuelles, en recevant un cahier des charges de l’entreprise française qui est à la recherche de partenaires ou de fournisseurs, ou dans le cadre de missions collectives ».

MDI Alger

M. Khodja a rappelé que « dans les opérations que nous organisons, nous donnons également une chance aux jeunes opérateurs algériens de présenter leurs savoir-faire dans tous les secteurs, comme l’agriculture ou la pêche ».

Bessa, Résidence la Pinède