Homela deuxBouazghi : «plus de 3000 milliards de dinars investis dans les programmes...

Bouazghi : «plus de 3000 milliards de dinars investis dans les programmes agricoles, depuis l’an 2000»

«Depuis l’an 2000, l’Etat a consacré une enveloppe financière importante de plus de 3000 milliards de dinars aux différents programmes agricoles. Ces efforts commencent à donner des résultats sensibles. En 2000, on importait pratiquement tous les produits, mais aujourd’hui, nous arrivons à satisfaire plus de 70% de la demande nationale et nous sommes dans une logique d’exportation on est dans la dynamique de la transformation agricole», a indiqué ce lundi le ministre de l’Agriculture, du développement rurale et de la pêche, M. Abdelkader Bouazghi, lors de l’inauguration du Salon international de l’élevage et de l’agroéquipement qui se tient au Palais des expositions du 8 au 11 octobre.

Il a rappelé que « la Hollande est présente à ce salon depuis quatre ans, parce qu’une coopération intense existe entre l’Algérie et la Hollande, il y a eu plusieurs actions dans le domaine agricole », citant l’échange d’expertise, le transfert du savoir-faire et la formation  dans la production laitière. Il a indiqué que « ce salon international est une occasion pour nous de renforcer cette coopération et d’étudier toutes les opportunités bénéfiques à notre agriculture ».

M. Bouazghi a souligné que « la 18ème édition de ce salon ambitionne d’inscrire les recommandations issues des assises nationale de l’agriculture qui se sont tenues en avril dernier. Ces assises étaient une occasion pour montrer l’importance stratégique du secteur agricole pour garantir la sécurité alimentaire ».

Le ministre a fait savoir que « cet événement permettra de démontrer les décisions importantes prises par le gouvernement depuis l’application du plan national de développement agricole en 2000 et tous les programmes complémentaires. La dynamique du secteur agricole a permis l’amélioration des principaux indicateurs économiques, et ce grâce à l’augmentation des investissements, à la hausse du rendement des produits et la baisse graduelle des importations ».

De son côté, la Ministre de l’Agriculture, de la Nature et de la Qualité de la nourriture  des Pays-Bas, Mme Marjolijn Sonnema, a indiqué que « les liens commerciaux entre l’Algérie et les Pays-Bas sont de longue date et nous œuvrons conjointement depuis une dizaine d’années au perfectionnement et à l’amélioration de la production agricole  dans les zones rurales ».

Elle a rappelé qu’ « en tant qu’invité d’honneur du salon, nous sommes fiers des résultats obtenus en Algérie avec les entreprises et l’expertises hollandaise, nous souhaitons approfondir davantage cette approche innovante, bien que le secteur agricole des deux pays évolue dans un contexte différent nous voyons des opportunités prometteuses pour élargir cette coopération », ajoutant «plusieurs partenariats public-privé sont en cours dans différents domaines et différentes régions, notamment à El Oued, où une université hollandaise fait des recherches sur l’utilisation efficace de l’eau pour la culture des pommes de terre et à Biskra,  où des pistes ont été identifiées pour le développement de l’horticulture sous serre ».

Elle a souligné que « la réglementation de 2016 et la création de la commission mixte industrielle ont donné un nouvel élan à notre coopération. Nos entreprises sont prêtes pour la réussite de cette coopération, en encourageant l’exportation de nos produits haut gamme, mais aussi en intensifiant la collaboration avec les agriculteurs », poursuivant « notre politique de coopération est axée sur l’efficacité de la production et sur la sécurité alimentaire, dans le contexte de l’agriculture circulaire ».

Elle a indiqué que « les Pays-Bas nourrissent l’ambition de reste un acteur de taille mondiale en matière d’innovation agricole. Nous avons à cœur de faire avancer avec nos partenaires du secteur public et privé algérien la réalisation des objectifs de développement agricole dans les deux pays, comme elle a invité le ministre à visiter les Pays-Bas pour mieux définir les axes de coopération future entre les deux pays ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine